AccueilAccueil  Debriefing ETC 2019 T310  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Debriefing ETC 2019

Aller en bas 
AuteurMessage
Valmir
Capitaine de la Tour
Capitaine de la Tour
Valmir

Nombre de messages : 423
Age : 38
Date d'inscription : 03/09/2013

Debriefing ETC 2019 Empty
MessageSujet: Debriefing ETC 2019   Debriefing ETC 2019 EmptyVen 23 Aoû - 14:22

Débriefing ETC

Comme vous le savez sans doute, c’est le weekend des 9-10-11 août qu’a eu lieu l’événement majeur de la communauté 9th age : l’ETC.
L’ETC qu’est-ce que c’est ?
Pour faire rapide, c’est un tournoi par équipe de 8 joueurs qui se déroule en Europe.
Les teams sont constituées par pays avec la possibilité d’avoir des extérieurs pour suppléer.
Il y a un système d’appariement consistant à déterminer qui affrontera qui dans les 8 matchs individuels qui constituent la ronde.
6 rondes sont jouées. Un maximum de 100 points peut être marqué par ronde (minimum 60) et les points de tous les joueurs sont additionnés. Le total de match étant individuellement sur 20.
Après chaque ronde, un classement est mis en place et les équipes s’affrontent selon leur position. Aucune équipe ne peut affronter deux fois le même adversaire et le premier tour a été déterminé aléatoirement par tirage au sort.
Toutes les listes d’armées jouées lors du tournoi sont connues à l’avance et postées environ un mois avant.


https://drive.google.com/file/d/1h5I8_BRU9nOqROSUVDkkFZtHVOQqdTpp/view

Durant le tournoi, un outil informatique bien pratique est utilisé :
tourney keeper.
https://www.tourneykeeper.net/
Même si j’en trouve la présentation fort laide, cela a le mérite de permettre un encodage direct et immédiat des résultats et d’avoir donc instantanément les classements.
De plus, il est possible de consulter après le tournoi les scores des joueurs et des équipes.


Cette année, j’ai eu l’occasion de pouvoir participer (à nouveau) à l’événement.
En aval, il y a beaucoup de préparation.
Je profite de ce débriefing pour remercier encore notre intendant Kaj qui a géré tout le volet logistique (avec l’aide d’autres membres du projet etc belge notamment Hadrien pour les T-shirts) : réservations hôtels, avion, achat des dés. Cela étant le capitaine et ses aides ont pu se concentrer sur le côté jeu et « sportif » de cette compétition.
La sélection de l’équipe s’est opérée sur l’ensemble de l’année écoulée. Nous avons reçu une confirmation de celle-ci en mai dernier.
Beaucoup de joueurs ont pu « postuler » via le forum de l’équipe belge et ont ainsi été évalué sur leurs performances tout au long de l’année.
Nous avons, au moyen de ce même forum, également beaucoup échangé sur nos listes et les différents avantages de l’un ou l’autre choix tactique ou stratégique.

Pour ma part, j’ai réaligné mes skavens que j’ai joué durant toute la saison avec pas mal de succès.
La composition de la liste que j’alignais à l’ETC était cependant quelque peu différente des canons établis pour les auto-includes de l’armée.


Ma liste:
 

J’ai pris le parti de ne pas prendre de roues infernales (doomwheel) dans ma liste car elles sont vulnérables à la magie et représentent un cout total de 610 pts régulièrement perdus.
Je n’ai pas non plus aligné le Verminarque (vermin daemon) pour la raison que j’aurais sans doute à affronter beaucoup de joueurs jouant le domaine de magie de la divination qui est une némésis pour ce personnage et me force donc à cacher un cinquième de mes points d’armées si je ne veux pas prendre de risques inconsidérés.
Je n’ai pas mis de bannière d’orage car je trouvais ça cher.
A la place, j’ai misé sur un magicien de la thaumaturgie pour les dégâts infligeables qui sont notables et un seigneur équipé pour le combat ainsi que pour avoir un commandement correct.
J’ai aussi aligné 18 jezzails dont la portée me permettait d’intervenir toute la partie si je parvenais à empêcher mon adversaire d’atteindre mes lignes… sinon il aurait fallu que les points investis se soient d’abord rentabilisés.

J’ai réalisé plusieurs tests et il était certain que ma liste avait des avantages notables contre les armées elfiques, les bretoniens, les guerriers du chaos, les nains et pouvait tenir la dragée haute à d’autres skavens.
Je manquais par contre de blessures multiples pour faire face à l’infanterie monstrueuse ou certaines grosses pièces (dragon, tytan et compagnie).
Malheureusement, ma période de rodage avec la liste a été selon moi un peu courte surtout qu’à l’inter région j’avais joué autre chose. Il ne faudra plus recommettre cette erreur l’année prochaine.
J’ai sans doute manqué d’un tournoi majeur pendant lequel j’étais aléatoirement confronté à un peu toutes les armées.
De plus, et ça a été valable un peu pour tout le monde, il est difficile de s’entraîner contre des armées moins jouées chez nous comme les nains du chaos, hauts elfes ou encore bêêêêêêêtes.

Présentation de l’équipe :
Gregor, le capitaine qui joue dééééééémon. Rôle : offensif, contestation prise de risques et
Arthur qui joue hauts elfes. Rôle : prise d’initiative ; enclume, sacrifice
Hadrien avec ses nains infernaux. Rôle : enclume, contre-attaque
Cédric avec ses orques et gobelins. Rôle : polyvalence, contre-attaque
Pascal avec ses elfes noir. Rôle : prise de risque et d’initiative ; armée d’attaque
Guy avec ses rois des tombes. Rôle : gestion de la masse ; armée d’attaque
Nico avec ses ogres. Rôle : armée d’attaque ; miser sur la surprise et la déstabilisation.
Moi (Valmir) avec mes skavens. Rôle : enclume ; contre-attaque ; liste « surprise »
Guy s’occupe également des pairings via une matrice remplie préalablement sur un excell par les membres de l’équipe. Il évalue alors en consultant les joueurs sur leur ressenti qui devra affronter quoi.
Jaina : notre coach non joueur : donne une aide et un avis durant les time out et apporte des conseils complémentaires.


Nous sommes donc partis du jeudi matin pour ce fameux weekend de guerres et stratégies.
Le voyage s’est très bien passé et m’a permis de beaucoup échanger avec plusieurs membres de l’équipe que je connaissais moins.
Grand classique pour les tournois les + et –


+

C’est le plus gros tournoi du moooonde. Et j’y participe.
De l’eau minérale gratuite dans la salle durant tout l’évent.
Le court du Dinar serbe étant bas, rien ne coûte vraiment cher en Serbie (je n’ai pas voulu m’acheter un tank non plus)
Une très bonne entente dans l’équipe et jamais de reproches des uns ou des autres sur les choix et résultats.
Notre classement final.
C’est joli la Serbie, si vous voyez ce que je veux dire.
Plein de dés échangés avec les différentes nations représentées


-
Si ce n’est pas salé, ce n’est pas de la nourriture.
L’air conditionné aléatoire de la salle, il n’a pas tenu tout le tournoi et on a donc bien joué dans notre jus.
J’ai joué comme un noob sur plusieurs trucs. J’ai manqué de la touche de « génie » qui peut tant faire à haut niveau. Pas top quand mes résultats peuvent influer directement sur ceux de l’équipe.
Le map pack avec sa table marching collumn peu jouable.
Comme je ne suis (follower) pas trop le «star system » 9th age et le forum, je suis parfois un peu perdu/dubitatif quand on rencontre des « grands noms » de la communauté dont j’ignore l’existence ou la qualité.
Dommage de faire l’ETC pour jouer contre UNITED NATION qui était composée de 4 belges.



Nous arrivons à Belgrade le jeudi soir et après une compression à l’avant du mini-van pendant une heure, je retrouve mon volume à l’hôtel. Chambre clean et air co pour encaisser les +de 30 °c qu’il y a dehors.
Souper détente où on fait les américains sur les boissons.
J’arrêterai la discussion de mes voisins de chambrée afin de pouvoir bénéficier d’un peu de sommeil vers minuit 30.


Premier jour, nos adversaires sont connus : United Nation

Les pairings sont réalisés de main de maître. Nous avons quelques matchs neutres mais plusieurs « verts ». Le score devrait être relativement élevé.
J’affronte Frédéric de Liège avec son armée de Skaven.


Liste Frédéric:
 

J’avais déjà affronté l’armée lors de notre training day de fin juillet.
Le résultat avait été sans appel, il faut dire que Fred avait ouvert la partie pour tenter quelques trucs.
On avait arrêté avec de jouer le 5ième tour.
Ici cependant je conserve en tête le problème que sa liste peut poser. Plusieurs de ses sorts sont difficiles à encaisser et il a beaucoup d’unités disponibles dont plusieurs ont un potentiel de combat raisonnable.
Si je suis quasiment certain de pouvoir prendre le scénario, il est plus dur de ne pas y laisser de plumes dans l’aventure.
Nous avons déjà joué le match en plus.
Je lui propose donc de conserver 6 points et que j’en marque 14 pour l’équipe.
Il y réfléchit un peu et accepte ma proposition.
En y repensant, je pense qu’un bon résultat m’aurait mieux lancé sur mon tournoi et qu’une contre-performance m’aurait à contrario beaucoup fermé mais peut-être mis dans un état de concentration supérieur qui aurait été bénéficiable.
L’équipe s’en sort très bien. Si Thibaut Bovy parvient à prendre le meilleur d’Arthur après une folle course de son carnosaure à travers les formations elfiques, c’est le seul résultat vraiment négatif que nous encaissons.
Nous marquons le nombre maximum de points avec un capage à 100 !
Nous nous mettons en quête de nourriture car il n’y a pas de plats préparés pour nous (ou alors on a mal compris pendant tout le weekend).
Je me chope une glace car j’ai pas très faim.
Je stresse un peu, ne pas jouer le match ne m’a pas vraiment mis dans mon tournoi. On sait qu’on va sûrement affronter quelque chose de très sérieux


Seconde ronde contre l’Autriche.
Aaaah les Nains du Chaos, sur un marching collumn avec comme objectif king of the hill.
Il me faudra donc amener une unité sur un décor choisi par l’adversaire.
Je n’ai pas fait de tests contre les nains du chaos. Je sais que mon ancienne liste convenait très bien pour les affronter mais est-ce que cela allait être le cas dans cette configuration.
Mon adversaire joue pas mal de grands classiques de l’armée avec une tendance complémentaire au msu

Liste ndc Autriche:
 

Beaucoup de tirs donc et de la magie qui arrache pas mal.
Je choisis donc de lui tendre un « piège ».
Comme très souvent comme j’ai choisi le bord de table, j’ai droit au déploiement complet de la force ennemie après quelques poses.
Je me rends compte très vite que j’ai commis une erreur et à y réfléchir correctement j’en fais même plusieurs dont quelques grosses.
Tout d’abord, confiant, je choisis de « jouer » la partie. Je pourrais me reposer sur la portée supérieure de mes armes pour me donner des cibles et bombarder quasiment aussi fort que ce que je crois être sa puissance de feu.
Ensuite en manoeuvrant, je pourrai sans doute prendre ses unités…
Je choisis donc un bord de table qui coupera ma ligne en deux avec un infranchissable au milieu.
C’est une grossière erreur…
Je tente également le « piège », je m’explique, je sous-estime les dégâts que peut infliger l’armée ennemie au tir et surtout à la magie. Mon idée est la suivante. Faire l’appât avec mon unité de 25 guerriers de clan pour qu’il balance la magie dessus. Ensuite, je relocaliserai mes personnages et aurait perdu une unité annexe quand mon ou mes autres régiments auront pu ramener des renforts et du couvert pour mes persos.
Sauf que cela ne se passe pas vraiment comme cela.
AU premier tour le plan semble correct même si j’ai subi un peu plus de pertes que prévu. Je me rends aussi compte que je vais être loin pour cacher ensuite mes personnages…
Mon premier tour est correct en infligeant des dommages mais sans être transcendant. En effet, mon adversaire me balance son Kadim titan pour bloquer tout mon flanc et occuper mes tirs.
A son second tour, c’est le drame. Suite à plusieurs jets chanceux : 19 à trois dés sur l’héréditaire nain du chaos pour cibler le pack à perso puis un enchaînement de sorts qui passeront tous à 2 ou 1 dés… je perds mon magicien et mon porteur de grande bannière.
C’est le drame. Je manque de peu de perdre le général également.
Le reste de la partie consistera pour moi à sortir quelques coups de mon chapeau pour battre ses différentes unités qui me sont envoyées et lui dénier l’objectif.
Cela roulera pas mal avec des retournements de situation mais comme je suis privé du soutien de ma magie, je manque considérablement de support…
Je parviendrai à minimiser la casse mais je ne marquerai que 8 points sur 20.
On peut le dire, j’ai « tenu » mais j’aurais très certainement dû faire nettement mieux et ainsi imposer un résultat.
La faute au manque de test et à ma volonté de faire un piège qui m’a juste posé problème plutôt qu’autre chose.
La disposition des décors sur la table n’a pas aidé…
A noter que ça aurait pu être bien pire car des tests tenaces même à 10 sans relance cela peut se planter.
Le reste de l’équipe s’en sort nettement mieux que moi et nous avons un capage en bonne et due forme. Nous marquons donc plus de 100 pts face à nos adversaires. Ma boulette n’est donc pas contraignante.
Au terme de la première journée, nous terminons en première position.

On sait donc bien qu’on va se manger un très très gros morceau ensuite.
Souper en ville sur une des places sympas. Petit bémol qu’on a la musique un peu fort même si au départ cela nous chauffait bien, c’est épuisant sur tout un repas. Choix stratégique du Franck de manger des pâtes car ça se digère bien ! Quelques rafraichissements plus tard, on retourne à l’hôtel. Je réussirai à me perde car je fais de l’arrière garde mais j’arrive à retrouver le gîte sans que ma bonne humeur en soit durablement affectée.
On enchaîne donc sur les américains


Troisième partie contre les Etats Unis
UD USA:
 
De toutes les listes de cette armée undying dynaty, je pense pouvoir on sortir et faire quelque chose. Les unités sont petites et il y a donc moyen, je le crois de s’en sortir.
Nous avons l'objectif où il faut prendre le centre, il n'est pas vraiment mon avantage.
Mon adversaire la joue intelligemment d'une part en ne posant pas tout pour bien voir où vont mes unités et ensuite il me donne le premier tour afin de pouvoir soigner ses unités avec sa magie et bien entendu pouvoir faire les derniers mouvements qui lui permettront de contester ou de prendre l'objectif, qui je le rappelle se calcule au tour par tour.
Sur la partie en elle-même il n'y a pas grand grand-chose à dire.
Le résultat est couru d'avance une fois le tour 3.
Je m'explique je me déploie face à lui et c'est une nouvelle erreur, car je me dis que mes dégâts devraient suffire (je précise que je roule horriblement durant toute la game) mais je sous-estime la faculté de son armée à soigner ses troupes si j'avais fait sans doute un test complémentaire contre une telle liste, j'aurais pu me rendre compte de combien le match m’était défavorable.
Ma grosse défaite se joue sur le positionnement d'une de mes unités de disciple, je misais sur le fait de pouvoir contre charger ou tout du moins encaisser la charge mettre la magie et les tirs pour détruire une de ces unités de serpents qui menace. Je merde aussi mon chaînage de dissipation.
Je fais mal les choses et sa poursuite amène ses troupes sur le flanc et il bouge directement les figurines. J'aurais préféré un avis d'arbitre car là c'est trop tard. J'avoue que je conteste pas mal la chose et je lui propose un 4+ pour déterminer la position finale. Il accepte et bien entendu le dé roule en sa faveur et me voilà dans une très mauvaise position.
Je dois envoyer des renforts notamment mon magicien histoire de ne pas avoir ces serpents qui pourront prendre de flanc toute mon armée. Le magicien se fait tuer dans l’opération et je n'ai plus de magie et le reste tourne en une course-poursuite durant laquelle je perds mes régiments un par un. Mon adversaire manœuvre bien et ne commet pas d'erreur, c'est donc très difficile de lui échapper. Et de mon côté, je fais en plus une autre erreur, afin de retourner la situation en misant sur un résultat de combat avec une autre charge et cette manœuvre échouera également.
Bref, un point et c'était rude.
L’équipe s’incline sur une défaite 73-87.
Plusieurs fois, les dés n’ont pas été au rendez-vous et un 7 avait été concédé par notre joueur haut elfe (un peu en désespoir de cause et ne voulant pas perdre plus).
J’aurais sans doute dû négocier un 7 également.
Cependant, on est encore dans le haut du classement et nous savons qu’on aura encore droit à un gros morceau.


Quatrième match contre la Russie.
Les déééééémons, que dire, j’ai eu la chance de retester contre eux avec Gregor la semaine de l’etc.
Cela a pas mal démystifié le contenu de ce livre qui est encore nouveau. On peut le dire si il y a des choses très très forte (trop forte) l’armée souffre de ses effectifs limités et également du fait qu’elle ne peut pas se permettre de perdre trop d’unités trop vite car sinon elle sera vite débordée.
Le scénario est spoil of war qui demande de capturer des pions répartis sur le champ de bataille le long de la ligne centrale.
Pour changer, j’ai droit à un autre déploiement ici un classique frontline qui donne à chacun une zone de déploiement de 12 ps sur toute sa longueur de table.

Dééééémons russes:
 

Je ne suis pas trop confiant suite à mes deux défaites mais je pense pouvoir tout de même faire quelque chose. Je sais que le scénario sera dur à remporter car mon adversaire n’a qu’à avancer pour le prendre tandis qu’il peut ensuite reculer.
Il me faudra donc infliger beaucoup de dégâts tout en ne perdant pas grand-chose pour ensuite faire que je revienne sur les points de scénarios perdus.
Mon adversaire met directement la pression en choisissant de tout poser pour commencer.
J’aurais donc à faire face à l’attaque des déééémons.
Je mise sur le fait que je pourrais stopper ses unités et les détruire au fur et à mesure de son attaque en espérant ne pas lui laisser d’opportunités trop nombreuses vu le mouvement énorme de ses troupes.
A son premier tour, il pousse en avant le plus possible. Il faut bien se rendre compte que j’ai plus ou moins déserté un flanc pour me concentrer sur une autre zone. Je compte abandonner un pion, prendre un autre et faire que le suivant ne soit plus prenable par lui. J’espère également faire de gros dégâts afin qu’il ne puisse plus s’aventurer sur le centre avec son unité principale.
Je le contre par du tir et du repositionnement.
Au second tour, il continue à avancer et prend quelque redirecteur et se trouve dans une position pas si terrible que cela quand j’y repense.
Explication, autour de la table, il a plusieurs potes qui causent, mon adversaire est stressé et très fermé comme le sont les gens de l’est. Je crois qu’il sait qu’il a un pairing pas terrible terrible. On lui a donné comme instruction de pousser à mort et tout tenter car le niveau de notre équipe est sous-estimé.
Cela explique donc que pour mes seconds et troisièmes tours, j’arriverai à faire quelque chose de fort sympa. Je détruirai les chiens car il oublie une unité d’encenseur en embuscade (ils étaient sur un flanc qui semblait abandonné). Je parviendrai à détruire ses clawed fiends également.
Là où les choses ne tournent pas aussi bien que prévu c’est que je perds une unité d’encenseurs en « échange » des chiens. J’avais l’opportunité de faire une irrésistible pour toucher les brazen beast juste derrière, il me fallait un 9. Avancer était une bonne chose cependant, je me loupe, faisant un 8 et mes encenseurs sont ainsi chargeables de flanc (un 7 sur mon mouvement amenait une charge de front…) Erreur d’anticipation de ma part, j’aurais dû reformer l’unité pour garder de la menace sur ce flanc et protéger l’objectif que j’avais abandonné.
Mes cataputles sont navrantes durant cette partie, elles n’infligeront qu’une touche partielle à son unité centrale.
La partie passe en ma faveur sur plusieurs choses. Dès le début, je tente de tuer son général Kuulima avec un sort. Cela ne fonctionne pas trop mal même si je suis moyennement payé pour l’énergie investie (2 pv en 2 sorts). Par contre l’inattendu arrive quand quelques attaques d’encenseurs lui enlèvent un pv de plus et je le terminerai avec 4 attaques de coureurs nocturnes !!!
Un combat central s’engage également avec mon général, le grinder ma gb et ma grosse unité contre le Omen of savar et les succubis. C’est le combat de la partie. Au premier tour, j’ai l’opportunité de mettre mon champion sur le Omen ensuite je sais que ça me coutera plus cher.
Je peux envoyer des renforts, je ne les optimise pas et je gère mal. J’avais une untié de jezzail qui pouvait déclarer une charge de flanc (en contact uniquement avec le omen of savar). Je ne la déclare pas. Mes encenseurs à effectif réduit 6 ou 8 chargent de dos. Là où je commets une bévue supplémentaire c’est que je viens lancer de la magie dans le combat… Résultat quand je tue toutes les succubis et que je dois mettre ma grande bannière en sacrifice, je ne gagne le combat « que » de 3. Si j’avais laissé plus de pv de démonettes et fait la charge de flanc, j’aurais gagné de bien plus et cela aurait fait le « trou » en permettant au omen of savar de mourir au résultat de combat. Le plus bête est que ma magie aurait dû servir à amoindrir une unité ennemie qui détenait la clé du match.
Cette fameuse clé est celle-ci : mon adversaire a pris l’objectif avec une unité car il a pu prendre mes encenseurs sur ma charge irrésistible malvenue.
Au centre, il abandonne l’objectif tentant de me cueillir avec ses succibs.
Sur l’autre flanc, mes coureurs nocturnes prennent un objo mais sont attaqués par une unité de lemures (celle qui était accompagnée de son général que j’ai tué au corps à corps).
Sauf que ce combat, je le perds et l’objectif que je tenais également.
A ma décharge, ce dernier tour, j’ai dû le jouer en moins de 10 minutes plus faire le comptage des points. J’aime à penser que sans doute, je n’aurais pas loupé le coche ainsi si j’avais eu mon temps (genre 20 minutes au lieu de 10).
Nous comptons les points : c’est plus de 1400 pts en ma faveur. 14-6 qui passe à 11-9 car j’ai dû lâcher l’objectif.
Le dernier tour a été brouillon surtout pour le dernier détail, le combat où je perds l’objo, on avait oublié de le faire et j’avais avant dit que je reformais mon unité avec général pour donner mon commandement ailleurs… l’ennui c’est que comme on était pressé de chez pressé, je n’ai pas bougé les figurines pour bien voir où arrivait ce fameux commandement. Mes coureurs nocturnes ayant fait 7 en cdt si mon général avec son 8 avait été à portée, je gardais cet objo.
Partie très technique contre un adversaire qui pensait bien tous ses coups qui était fermé au début mais s’est révélé chouette à affronter.
L’équipe gagne la ronde avec les résultats suivants :
Belle performance quand on sait que les Russes tiennent souvent le haut du panier et ne lâchent rien durant les compétitions de haut niveau.
Nous terminons avec un bon total de point à ce moment-là, on sait qu’on se mangera ensuite du lourd mais on n’était pas venu pour jouer contre le Zwaziland ou Saint-Marrin.
La soirée se passe super bien malgré mes réticences face au choix du restaurant vendant principalement du poisson. C'est au top encore merci à Madame Jaina pour cette sélection.


Cinquième ronde contre l’Allemagne
Comme prévu, nous allions devoir affronter une équipe forte et reconnue.
Il y a des signes quand les appariements se passent bien. Les adversaires sourient, ils font des blagues et ils se détendent. Contre les Allemands, nous en avons eu la parfaite illustration.
C’est très détendu qu’arrive mon adversaire à la table avec une bien belle liste d’hommes bêtes.
La bonne blague, c’est que j’avais fait un test match contre plus ou moins la même chose jouée par Loïck. Cela avait tourné à la catastrophe avec un 5 bien tassé alors que j’avais pourtant bien géré et dominé les deux ou trois premiers tours.
Ici face à un Allemand qui manie la liste et qui a sans doute dû faire plus que simplement la sortir comme ça pour tester les choses allaient sans doute être différentes.

Bêêê^tes allemagne:
 
La liste ne paie pas de mine mais elle a deux chars quasiment intuables qui se baladent en tandem et une unité de minotaure qui transforme ta ligne de bataille en ferria…
Nous jouons mon traditionnel marching collumn. Je choisis le bord de table et je sais donc que j’aurais la joie de jouer en second.
Après les trois poses réglementaires, il déploie le reste de son armée et annonce qu’il commencera (quelle surprise, mes amis).
Le scénario n’est pas trop à mon avantage : breaktrought où il faut arriver à mettre des unités scoring dans la zone de déploiement adverse. En sachant qu’il a deux groupes pouvant arriver derrière mes lignes et marquer l’objectif et une ou deux petites unités rapides pouvant également se charger de ce job, c’est quelque chose que « j’oublie ».
J’envisage la partie en me disant que je dois tenir, grignoter au tir et à la magie et que peut-être, je peux rééditer le match contre la Russie en enfonçant le clou au point et obtenir ainsi une petite victoire.
Je refuse donc à dessin de faire une sorte de colline de guerre derrière laquelle je m’abriterai lâchement en donnant petit à petit des points. Pour marquer quelque chose, j’ai besoin de presque tout mon effectif histoire de pouvoir battre ses unités.
Je suis aussi forcé de tenir mes flancs car il a deux unités en embuscade qui peuvent être problématique.
Je pense avoir sorti une bonne partie.
Mon adversaire poussera à fond avec tout ce qu’il pourra pour prendre des points et sécuriser le scénario.
Pour ma part, je réalise comme il faut mon plan de bataille :
Tuer les gortachs assez vite, amoindrir les minotaures puis peut être faire face à ses personnages sur char.
Cela fonctionnera bien car à mon tour 2, les deux gortachs sont morts. Je réussis aussi à déjouer ses unités en embuscade qu’il mettra intelligemment sur un flanc et de son côté de table.
Au tour 3, mon adversaire tentera quelque chose que je trouve aléatoire.
Une double charge à 9 de ses 2 chars contre mon pack central. Je répliquerai en envoyant des renforts. Petit détail amusant, il a du 5 reroll pour tenir, seul sa gb s’enfuira mais sera ratrappée.
Je ne prendrai jamais le général même si je le ferai perdre deux fois le combat.
J’aurais sans doute pu marquer quelques points complémentaires au dernier tour. Son général refusant de fuir cd mois 2 soit 7 et son mage réussissant un test de panique sec sur la fuite d’une de ses unités.
Egalités en points de victoire (je suis devant mais pas assez) car j’ai perdu mon magicien et mon général dans le corps à corps central ainsi que quelques unités annexes.
Le scénario ne me réussit pas et je termine sur un 7-13.
A quelques détails près, je pense que j’aurais pu avoir un résultat un peu plus élevé. Si il se loupe sur sa double charge de char, je pense pouvoir prendre les deux persos puis les minos le tout sans perdre mon mage…
L’équipe boit la tasse et ne s’en sort pas trop bien. La préparation des Allemands est bien plus poussée que la nôtre et le niveau de jeu nous dépasse.

Soyons francs, l’équipe accuse un peu le coup. Ce n’est jamais agréable de se faire ainsi capé (soit marqué moins de 60 pts pour toute la team) alors qu’on jouait dans les tables tout devant. On est quand même content que ça se soit passé avec la manière face à un jeu propre et intelligent.


Sixième et dernière partie contre le Mexique.
On se dit qu’ils sont prenables et qu’il y a bien moyen.
Leur équipe aligne 6 joueurs disons moyen et deux star players qui ont fait énormément de points. Le premier, bien connu, est Ankor, le French mecenary tandis que l’autre un certain Chillhammer dont la toile connaît les exploits. (Je connais le second pour mes livraisons de chocolat car en ETC et interegion, je suis intérimaire livreur)
Je devrai affronter les hommes bêtes.

El bestia mexico:
 

La liste est différente de celle que j’ai déjà affronté. Elle est moins bien construite et moins solide mais a un potentiel magique très pénible.
J’ai un peu la peur de mal faire et bien entendu c’est ce qui va arriver.
Le match n’est pas intéressant. Mon adversaire est crispé et limite pénible quand il vient mesurer les distances auxquelles j’ai déployé mes unités…
Nous jouons un déploiement marching collumn, ça faisait longtemps… j’ai oublié de dire que contre l’Allemand, j’y avais eu droit aussi !
Mais pour une fois changer, je peux choisir de tout déployer. Cela entraîne une coupure de mon armée en deux (à nouveau) parce que je ne peux pas tout mettre d’un côté.
Mon adversaire se met bien entendu à l’opposé et nous avons là tout pour une partie stérile de duel de magie.
Je crois avoir mal géré les choses, j’aurais dû avancer bien plus vite mais l’unité en embuscade a mis 4 tours à arriver ce qui nécessitait des troupes à l’arrière pour protéger ma ligne de tir.
J’ai bien entendu commis des erreurs débiles : deux fois mon magicien finit hors de portée de sorts alors qu’il me reste des dés.
Je loupe aussi une dissipation importante à deux dés de plus que mon adversaire sur un sort qui me fera perdre deux unités…
J’avais bien entamé son armée et j’aurais peut-être dû me la jouer ascendant psychologique et proposé un 12-8 pour moi à la fin de mon second tour…
10-10 partie chiante à oublier.

Notre équipe se perd un peu, si Ankor est bloqué sur un 10-10 par Nico, la seconde star gagnera contre Pascal avec un 13.
Rajoutons à cela une mauvaise perception du potentiel offensif des elfes noirs qui battront sèchement nos orques et trop de résultats autour de 10… malgré l’éclatante victoire de Guy, nous perdons de quelques points.

On termine déçu de cette ronde. Cela aurait pu être une victoire supplémentaire mais nous avons sur le coup manquer d’un petit quelque chose.

La fumée se dissipe et les résultats de toutes les tables sont pris en considération.
La Belgique finit 9ième. Confirmation après la 4ième place de l’année passée.
L’Allemagne est grande gagnante en première position après avoir battu l’Espagne qui termine seconde.
L’équipe suisse prend la troisième place du podium.

Pour ma part, je suis encore bien deg de mes prestations. J’ai été brouillon et j’ai manqué souvent d’une bonne vision à long terme des choses. J’ai commis trop d’erreurs qui à ce niveau sont toujours exploitées même indirectement.
Je manquais de préparation pour mes déploiements quand je peux prendre l’initiative ainsi que d’un travail sur le positionnement de mes unités par rapport au map pack disponible (il n’y avait que 8 tables à préparer).
Mes estimations étaient également trop hautes et cela a induit l’équipe dans des mauvais choix (un vert contre le Mexique en dernier match par exemple).
Ma liste prenait le parti pris de pouvoir sortir des nains et des bretos mais la communauté a choisi de ne pas trop aligner ces deux forces aussi, je ne pouvais pas autant être utilisé à bon escient.
Je marque 51 pts. C’est en dessous de la moyenne pour mon rôle… dommage

Je garde quand même au delà du côté sportif le souvenir d'un weekend au top à bouffer trop salé et trop gras avec une bande de gamers avec qui je me suis bien marré.

Prochain ETC, au Luxembourg.
Revenir en haut Aller en bas
Sombremine
Haut-Roi
Sombremine

Nombre de messages : 1192
Age : 37
Localisation : Ath
armée(s) jouée(s) : AoS : Stormcast Eternals, Nains, Hauts Elfes / 40k : Dark Angels, Custodes, Imperial Knight
Nom du club : Tour d'ébène
Date d'inscription : 26/03/2015

Debriefing ETC 2019 Empty
MessageSujet: Re: Debriefing ETC 2019   Debriefing ETC 2019 EmptyVen 23 Aoû - 20:58

Quelle tartine !!! Mais bien que je ne joue pas super intéressant à lire ( comme d'hab) ça donnerait presque envie de participer à l'ETC pour de vrai ;-)

Bravo pour les résultats de l'équipe en tout cas

_________________
Haut-Roi Sombremine,
Rancunier mais très sympa.
Revenir en haut Aller en bas
Whysbull
Trésorier Payeur
Whysbull

Nombre de messages : 1319
Age : 43
Localisation : Leuze-en-Hainaut
armée(s) jouée(s) : 40k: Aeldari, Dark Eldar, Ulthwë, Ynnari, Imperial Fists, Harlequins; Bloodbowl: Orcs; Underworld: Krevards, Briseurs de malédiction
Date d'inscription : 15/10/2014

Debriefing ETC 2019 Empty
MessageSujet: Re: Debriefing ETC 2019   Debriefing ETC 2019 EmptySam 24 Aoû - 11:16

Merci une nouvelle fois pour ton debrief. Toujours tres interessant à lire avec ce retour sur tous les aspects de la participation à un tel événement.
Revenir en haut Aller en bas
Fr4mboisier
Novice
Novice
Fr4mboisier

Nombre de messages : 55
Age : 33
Date d'inscription : 06/05/2018

Debriefing ETC 2019 Empty
MessageSujet: Re: Debriefing ETC 2019   Debriefing ETC 2019 EmptySam 24 Aoû - 13:24

Merci pour le débrief bien complet et super intéressant, malgré que je ne connaisse pas du tout le jeu.

Désolé de lire que tu sois déçu de tes performance, jamais gai ce genre de ressenti. J'imagine cependant que ça reste une expérience de laquelle y a moyen de sortir beaucoup de positif, notamment en terme d'apprentissage, de perfectionnement, de préparation pour le prochain ETC, etc...

Félicitations pour la participation et la 9eme place plus qu'honorable.
Revenir en haut Aller en bas
Prolapsus
Caporal d'ébène
Caporal d'ébène
Prolapsus

Nombre de messages : 326
Age : 29
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 06/09/2015

Debriefing ETC 2019 Empty
MessageSujet: Re: Debriefing ETC 2019   Debriefing ETC 2019 EmptyDim 25 Aoû - 10:34

Merci beaucoup pour ce débriefe super complet et lisite, le Scribe a du soucis à se faire!

Encore félicitations pour vos résultats!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Debriefing ETC 2019 Empty
MessageSujet: Re: Debriefing ETC 2019   Debriefing ETC 2019 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Debriefing ETC 2019
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [NEW][ROM]Themis 1.0.011-CFC (23151)(Sense 2.5.2019-CFC)(576Mb)(UC)
» un truc extra!!!!!!!!
» Ascaso Duo Prof Tronic - debriefing !
» [ROM HD2]Eclipse 5.5.191-CFC by ficus93 (21916)(Sense 2.5.2019-CFC)(576Mb)(UC)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
tourdebeneasbl.net :: La Cour du Château :: La Salle des banquets-
Sauter vers: