AccueilAccueil  Débriefing du tournoi Myreille stratégie par team des 26 et  T310  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Débriefing du tournoi Myreille stratégie par team des 26 et

Aller en bas 
AuteurMessage
Valmir
Capitaine de la Tour
Capitaine de la Tour
Valmir

Nombre de messages : 423
Age : 38
Date d'inscription : 03/09/2013

Débriefing du tournoi Myreille stratégie par team des 26 et  Empty
MessageSujet: Débriefing du tournoi Myreille stratégie par team des 26 et    Débriefing du tournoi Myreille stratégie par team des 26 et  EmptyMer 30 Jan - 16:00

Le weekend dernier avait lieu le tournoi Myreille stratégie dans un patelin du nord de la France.
L’occasion de remettre le couvert pour une sortie en force avec notre équipe des Rieurs Sangliers.
Camille avec ses impériaux, Edouard avec ses contes vampires, Loïck éternel bretonnien et moi-même avec mes Skavens.
On sait qu’il y aurait de beau monde même s’il y avait un autre gros tournoi par équipe en France en même temps.
On reçoit les listes de nos adversaires la semaine précédant le tournoi et à la première lecture, cela va faire mal. Très peu de listes mal construites et donc il faut se douter qu’en face il y aura du répondant et du mordant.
Loïck prépare un bel excell afin que nous puissions tous estimer et ainsi prévoir et préparer quelque peu nos matchs.
Je suis quelque peu fainéant, j’aurais dû me documenter mieux sur certaines armées. Ma méconnaissance du nouveau bouquin déééémon fait que je préfère l’estimer en jaune ou rouge (moyen ou mauvais match) alors que peut-être ce n’est pas toujours le cas.


Les + et les –

+ :


Organisation qui sait ce qu’elle fait et très bonne gestion du timing. Quel plaisir de pouvoir jouer les 6 tours à (quasiment) chaque partie. De plus, on ne vient pas nous dire toutes les 15 minutes, il reste une heure. C’est sympa les rappels mais trop, c’est vite lourd.
La formule plateau repas le midi, c’est sympa, dommage qu’on ait plus eu de chocolat au lait et je trouve aussi que ce qui était proposé était moins dans mes goûts que les autres années.
Notre équipe qui s’entend bien et se marre bien malgré les taules.
D’autres belges et pas mal de têtes connues.
Une très bonne maîtrise des règles et un arbitrage impeccable pour les orgas.
Des matchs souvent intenses, j’étais tellement vidé après le weekend que j’ai pris congé le lundi matin (peut-être aussi qu’à force de manger trop « riche » ça fatiguait).


-
La raclette du samedi soir ; on avait hésité avant de participer. Malgré les efforts de Tanguy qui s’est démené ça a été un peu le plantage. On nous laisse la faire à l’hôtel entre Sangliers. On perd un peu le côté rencontre partage avec les autres teams. Dommage, même si on a eu à la place un chouette petit repas entre nous.
Notre classement… on affronte l’élite et elle nous bat et pas pour rire.
Le manque de préparation pré tournoi dans une partie de l’équipe. Je crois que ça a beaucoup joué pour notre résultat final.
Plantage sur plusieurs rondes pour nos pairings mais comme ils n’étaient pas tous faits, c’est plus dur d’avoir une stratégie d’appariement pré-établie. Le fait qu’on ait pas connu les scénarios à l’avance aggravait cette situation.


Ma liste est la suite des réflexions depuis le Master de Paris et les tests de nouvel an.
Skavenement bon comme aurait dit le vieux Flint.:
 


Nous apprenons contre qui on joue notre première ronde l’équipe 1DTroyes.
Les listes sont solides et j’ai estimé soit du rouge soit du jaune… Un début difficile en perspective.


Pour le planning et la gestion du voyage, nous sommes au top. Démarrage de Bruxelles en voiture pour arriver en France pas trop tard pour bien dormir avant de jouer.
Une bonne nuit de repos, un burger king (chez qui je renouvelle mon avis sur le fait que je ne dois plus y manger) et un petit dej de champion avec des crêpes, nous sommes partis pour la guerre.


1DTroyes et son armée de nain.

Guillaume « Vollen » Heredia – Dwarven Holds :
 

J’estime le match comme neutre à savoir que je devrais faire un 10-10.
Son armée est solide et elle est basée sur le mouvement et le tir à courte et longue portée.
Ses personnages tapent très fort et je dois donc éviter les combats qui me sont défavorables.
Pire deux unités vont partir en avant-garde me lançant ainsi deux pavés de nains dans la figure très tôt dans la partie.
J’ai pour moi d’avoir déjà affronté plusieurs fois une liste relativement similaire jouée par Quentin ces derniers mois et donc d’avoir eu la chance de m’entraîner plusieurs fois contre ce type d’armée.
Le scénario est annoncé en début de partie et c’est capture de the flag durant lequel il faut détruire les unités scoring de l’adversaire. Avec potentiellement 6 unités scoring contre 4 pour moi, je peux prendre le dessus sur le scénario.
J’ai la « chance » de pouvoir tirer le côté de table et très vite mon adversaire décide de poser toute son armée pour débuter la partie.
Il divise quelque peu sa force avec sur la gauche une unité de tireur, le canon orgue, un gyrocopter puis plus au centre son unité royale et les tueurs puis une unité de tireur, un gyrocopter et pour finir une autre unité de longues barbes.
Je décide de masser mes forces loin du centre et j’aligne mes guerriers et une unité de coureur nocturne en face (mais hors de vue pour mes coureurs) de son tir. Je cache et je mets hors de portée tout ce que je peux.
Le match tourne suivant ce schéma, je redirige tant que je peux son unité royale (à comprendre avec roi, grande bannière et gros nains bien chers) et je sors de l’angle de vue des tueurs.
Les tueurs me prendront deux unités de jezzails mais ramasseront de nombreux tirs.
Mes guerriers presseront au plus loin possible pour sortir de l’angle de vue du pack royal et engagé les tireurs d’en face.
Mes roues tueront les gyros et quelques nains épars.
Mes encenseurs attendront les mineurs pour un régiment et les buteront facilement tandis que l’autre unité fera une remontada en tuant longues barbes puis tireurs et terminant en position de charge du pack royal.
Ma magie aura raison de tueurs et du perso tueur et d’une bonne partie du pack royal.
Au tour 6, j’ai l’opportunité de lancer une grosse charge sur la dernière unité naine, j’ai négligé l’enclume…
Suite à l’avis de Loïck, je me contente de tirs.
Je réduis l’unité à moins du quart de son effectif et empoche encore d’autres points de vicoire.
Je prends toute son armée excepté son seigneur sa gb, l’enclume et la moitié de l’unité de deepwatch.
J’y laisse mon rakachit, deux unités de rats géants, mon magister et une unité de coureur nocturne.
Résultat :  VS 18 (3162) -  DH 2 (1045)
Notre équipe prend le meilleur de nos adversaires et nous marquons plus de 50 pts sur 80 mais pas trop non plus.
Temps pour une petite pause bouffe, camembert baguette, jambon quand vous me tenez ! Il y a même des fruits mais c’est bon pour les rachos ou les elfes !
Avec le système de non confrontation directe de ce tournoi, on sait qu’on jouera soit contre plus fort (sûrement beaucoup plus fort) soit plus faible.
L’idée étant d’éviter les « finales » avant l’heure. Ainsi les gagnants se retrouvent dans une sous- catégorie, les perdants dans une autre. Dans chaque sous-catégorie, il y a division en deux groupes et on s’affronte groupe à groupe… 1et contre 4ième, 2ième contre 5ième et 3ième contre 6ième.
On est 4ième et devinez qui se retrouve contre nous alors.


Pascal Sideras des Beglian chocolate et ses elfes sylvains.

La seconde équipe belge qui est championne en titre pour deux années consécutives et qui ici a son effectif complet car il n’y a pas d’absent ou remplaçant un peu plus faible…

Nos pairings sont pas top top et on se retrouve avec ça comme matchs :
Breto vs Dééééémon
Empire vs UD
CV Vs ogre
VS (moi) contre Elfes sylvains. Débriefing du tournoi Myreille stratégie par team des 26 et  Icon_dwa

Le scénario breakthrough demande d’arriver avec plus d’unités scorings que l’adversaire dans la zone de déploiement ennemie.
Loïck est donc favorable sur le scénario mais indécis pour l’armée, personne ne connaît encore les dééémons et si Gregor les joue, c’est que c’est au minimum du minimum très très fort.
Je suis bon sur l’armée mais le scénario est en balance.
Mes deux autres coéquipiers sont dans le rouge tant pour le scénario que pour l’armée à affronter. Cela s’annonce dur. Je dois marquer le maximum de points possibles.
Mon adversaire n’est pas un joueur facile car il mise beaucoup sur les erreurs de l’adversaire et il sait rester concentrer tout le temps.
Voici la composition de son armée que vous trouverez quelque peu atypique en plus.


Pascal Sideras des Beglian chocolate et ses elfes sylvains.:
 

Nous alternons quelques unités avant que mon adversaire ne décide de tout poser pour commencer. A noter que je me mange le déploiement marching collumn durant lequel je dois poser mes unités les unes à la suite des autres avec leurs centres de plus en plus éloignés vers l’autre flanc de la table. Ce scénario est typiquement une plaie pour une force comme la mienne. Je peux dire qu’en pratique il m’a sans doute coûté 2 à trois points de bataille sur les 20 car je ne pourrais plus regarnir un flanc que j’avais auparavant déployé… Ma liste misant énormément sur le soutien mutuel des unités, c’est « comme qui dirait pas de chance ».
Pascal finit par tout déployer et peut ainsi doser les choses. Il prend bien son temps pour que son plan de bataille se mette en marche.
Je termine de déployer en contrôlant aussi un peu tous les soucis que peuvent poser sa liste dans ses premiers mouvements (car oui les elfes sont tellement véloces qu’ils peuvent très vite arriver dans des positions fort déplaisantes).
Le premier tour de mon adversaire est marqué par une belle boulette du Franck ! Je n’utilise pas un objet magique qui me permettrait d’éviter l’arrivée d’une unité gratuite sur mes arrières. Là-dessus, on peut le dire, je crois que ça me coûte aussi facilement une partie du résultat final.
Mon adversaire à nouveau prend son temps. On est à l’aise et on échange beaucoup durant la partie. Cela joue aussi sur ma concentration car au début je ne suis pas fermé que du contraire.
Je joue mon premier tour et je commets quelques approximations. J’avance bien trop vite mes unités et ma magie fait quelques petites choses mais rien de trop notable. Je ne risque pas mes roues face aux unités adverses préférant conserver leur potentiel de destruction pour après. Je me contente d’engager une unité d’aigles géants pour les bloquer…
Au second tour de mon adversaire, il est temps de prendre son time out capitaine. Cela prend 5 petites minutes après qu’il n’ait déjà pris pas mal de temps pour regarder les options.
Tout se décide à ce moment. Mes unités n’étant pas toujours bien agencées, je ne pourrais pas soutenir un assaut frontal des plusieurs unités très mobiles.
Grace à un peu de réussite, je suis donc privé d’une partie de mon répondant tandis que mon adversaire commence à marquer des points.
Les tours 2 et 3 sont plus rapides mais je me rends compte que je suis désormais bloqué. Je ne peux pas vraiment apporter le soutien et ma magie ne peut pas trop me soutenir. Mes deux grosses unités subissent des dégâts et je suis donc quasiment privé du scénario.
Je blesserai bien son seigneur sur aigle mais il survivra à la bataille.
Au tour 4, j’ai l’opportunité de revenir quelque peu en déroutant les archers adverses.
Je vais une nouvelle boulette en ne vérifiant pas si mon unité d’encenseurs du flanc gauche aurait pu redéclarer une charge sur les archers en fuite qui sortaient alors de la table. Si la charge était possible, elle m’aurait rapporté 200 pts ce qui aurait donné une égalité.
Je suis déçu de ne pas avoir pu jouer mes 6 tours. Les unités adverses auraient pu être cibles de plusieurs sorts et j’aurais très certainement pu faire beaucoup de dégâts voir même mener une unité sur les 24 ps me menant à sa zone de déploiement et m’offrant ainsi le scénario.
J’idéalise très certainement la fin potentielle du match car mon adversaire ne l’aurait sûrement pas laissé se passer ainsi.


A titre indicatif, son débriefing (en anglais) du match.:
 


9 pour moi et 11 pour les elfes.
Pour l’équipe, c’est le drame malgré quelques jolis coups portés seul Loïck parviendra à arracher un 10-10. Edouard affrontait les ogres et malgré un ou deux retournements de situation il ne scorera pas le moindre point tandis que Camille se contentera d’un faible 3 confirmant qu’il n’aurait très certainement pas dû affronter les unduying dynasites (mais qui peut alors défaire cette armée loupée car trop forte ???).

Avec une belle victoire et l’après-midi déclinant, nous nous retrouvons dans le milieu de classement.


« Blustyle » – Undying Dynasties

On nous oppose alors aux FBJ. Le club parisien bien connu dont est issu un fort vivier de grand joueur français. Autant dire que c’est pas gagné gagné.
Mais après les Chocolates (pas au lait en plus), je crois qu’on a vu le pire.
Ici les appariements sont :
Edouard contre les Bretonniens  Débriefing du tournoi Myreille stratégie par team des 26 et  Chevalli
Camille contre les Nains
Loïck contre les ID (cette armée n'existe pas de toute façon)
Et moi-même contre bah ouais, je disais que c’était une armée de malade, les Undying Dynasties !  farao
J’avais bien entendu estimé ça en route mais cela restait à jouer car dans semblable situation, il me faudrait risquer quelques trucs. Le scénario étant de tenir le centre, j’ai un peu plus peur car mon adversaire a suffisamment d’untiés de combat pour balayer les miennes tout en se soignant petit à petit.


Voici la composition de ses forces.:
 
On peut rapidement dire que la construction date un peu et était ce qu’on retrouvait avant le mois d’octobre sur les champs de bataille, les gros monstres ayant laissés place à plus d’unités plus facilement soignables.
Je me dis que tout est possible avec quelques sacrifices, je peux « nuller » le scénario voir même le remporter. Cela sauverait quelques points et qui sait, un miracle est toujours possible.
J’ai la chance d’avoir mon adversaire qui choisit son bord de table, je pourrais donc tout placer pour commencer mais je préfère voir de quoi il en retourne. Je lui laisse donc la main et bien entendu, il placera tout pour commencer.
Il utilisera aussi un objet pour transformer la forêt au centre de la table en une dune qui me fera faire des terrains dangereux mais ne donnera aucun couvert. Etrange quand on pense qu’il pourrait être aider par cela pour avancer.
Mon adversaire poussera son armée vers l’avant et ne fera rien de significatif avec sa magie et ses tirs car il n’avait pas grand-chose qui tirait et il n’était pas vraiment à portée.
Son plan : envoyer ses grosses bêtes et tout démolir en touchant mes unités avec ses forces plus puissantes que les miennes.
Je décide pour ma part de temporiser et de tenter d’occuper le centre car j’ai plus d’unités scorings qui peuvent se permettre de tanker et voir ensuite pour le scénario. Comme je joue second, je peux prendre les points plus facilement en choisissant ou non d’envoyer des troupes pour occuper la zone.
A mon premier tour, je lance de la magie sur son nécro sphynx qui est au centre et déjà un peu trop avancé à mon goût. Manque de chance pour mon adversaire ou mobilisation insuffisante de dés, je parviens à le tuer avec deux sorts !
Mes tirs infligent quelques dégâts et j’ai positionné de quoi rediriger ses chars et son sphynx.
Déjà fuse un faible « t’as de la chatte » cela n’arrêtera plus de la partie avec une intensité croissante. Non que ça ait été dit de manière désagréable, insultante ou méchante mais je crois que la focale mise alors sur les dés par mon adversaire a fait qu’il a mis en berne une partie non négligeable de ses réflexions.
A son tour 2, il se bloque et ne peut faire parvenir que ses serpents dans la zone contestable pour l’objectif. La magie est quasiment inopérante à nouveau. Ses serpents enterrés arrivent également et il les positionne sur mes arrières pour prendre mes jezzails et ensuite s’infiltrer sur le dos de mes forces.
A mon tour 2, je me mets en position pour le bloquer à nouveau et je positionne mon rakachit machinist pour aller attaquer son pavé d’infanterie où se cachent ses magiciens. A la magie, je fais un point de vie à son sphynx de guerre et je sécurise l’objectif. Je booste aussi mon unité de guerrier des clans pour qu’elle puisse encaisser la charge des serpents et je prévois de pouvoir y envoyer des renforts en cas de combat. Je mets aussi une roue pour tirer sur les serpents fraîchement arrivé et ainsi pouvoir les suivre et charger si il ne poursuit pas trop loin (9 d’irr max).
A son tour 3, loupage de ma part, il peut passer avec son sphynx sur mes encenseurs et ses serpents chargent des jezzails. Il envoie aussi son unité de serpents du centre sur mes guerriers des clans. J’utilise un binding scroll pour bloquer un sort de boost. Ce tour là, tout tourne à mon avantage… le sphynx se fait tuer par mes encenseurs deux pv au poison et je le finis avec mes attaques haineuses et sous battle focus (statistiquement, je dois faire deux pv et j’en fais 4.)
Ses serpents se bloquent sur mon unité du centre tandis que je tiens avec mon unité de jezzail.
A mon tour 3, je charge et démolis les serpents au centre même si ils ne tombent pas immédiatement en poussière… Je marque un nouveau point d’objo, mon rakachit se plante et est ratrappé. La roue qui voyait les serpents sur les jezzails les charge et les met à mal sans les détruire. Mes encenseurs se placent face à ses chars pour les bloquer un tour complémentaire.
La chance de ce tour là était de trop pour mon adversaire… il ne fera plus rien de notable.
Le pire reste à venir quant lors de son tour 5, il enverra son perso sur char contre mon vermin daemon… Il ne parviendra pas à le tuer et avec des renforts, je parviendrai à le vaincre.
J’ai l’objectif, ses magiciens sont trop loin et ses chars ne succomberont pas.
Aux points cela donne: 3680 à 1663.
Nous terminons ainsi sur un 15-5 aux points mais un 18-2 sur le scénario.
Camille fait un 10-10
Edouard l’emporte mais aurait pu mieux faire avec un peu de réussite. 11-9
Loïck arrache une victoire
Et notre équipe l’emporte donc.
Retour à l’hôtel pour le souper différé et une nuit de repos.
Le lendemain, on se dit qu’avec 2 victoires et une défaite tout est possible mais qu’on a déjà affronté du très très très lourd.

Nous affrontons donc les seconds au classement :Hot & bash normandy
Une équipe qui nous avait déjà battu à l’interregion cette année si je ne m’abuse.


Quatrième Ronde: Hot & bash Normandy: J’écope des bêêêêêêtes. Débriefing du tournoi Myreille stratégie par team des 26 et  Vache04  Débriefing du tournoi Myreille stratégie par team des 26 et  Vache04
Alexandre « Polasky » Paul – Beast Herds:
 

Au niveau de mon pronostic, je pense que cela va être relativement difficile même si j’ai un peu pris confiance face aux bêtes suite à ma partie de Mons. Je sais cependant que cela peut être très très dur. Mes instructions sont faciles. Fais ce que tu peux, ça va être notre dernière ronde la plus difficile après ça sera plus simple de toute façon.
Nous jouons le scénario de prise d’objectif qui sont sur la ligne médiane. Je m’attends à être pousser à mort et qu’après avoir pris les objectifs avec quelques petites unités mon adversaire vienne manger tout ce qu’il pouvait.
En fait, je ne suis pas poussé tant que ça, certes j’ai droit au déploiement classique de « je pose tout pour commencer » ce qui me permet de bien positionner mes unités pour éviter les contacts avant le tour 3… enfin je le croyais.
Mon adverse envisage la partie de cette manière, je peux faire dégâts au tir puis il arrivera au combat et si j’ai fait assez de dommages, il ne pourra que prendre l’objectif et une partie incomplète de mes forces.
Je ne partage pas totalement cet avis surtout qu’il a deux géants en avant-garde…
En fait, la partie tournera à mon avantage car mon adversaire loupera une charge et moi je réussirai à me sortir d’une situation peu avantageuse (charge lointaine de mino sur encenseurs suivi par le vermi daemon). Je déclare une charge pour que ça dégage le chemin d’une roue qui peut ainsi rejoindre le contact.
Mon adversaire loupera ensuite une charge à 5 (que je pensais bloquée) vers mon vermin daemon qui a survécu au premier contact avec l’aide de la roue (je ne perdrais qu’un point de vie).
Nous jouons ensuite au jeu de placement et je peux enchaîner les combats avec mes roues et mon démon. Les tirs font mal et les minotaures n’arrivent pas à survivre.
Les géants étant tombés tours 1 et 3. Je parviendrai à prendre un objectif et mon adversaire en aura deux le temps que ma seconde unité d’encenseur parvienne à en faire lâcher un.
Je crois qu’une erreur est commise par le commandant des bêêêêtes en repliant son unité de gors avec gb, il met ainsi une grosse force de frappe hors des combats en les reculant.
Ensuite quand il tente de charger le vemindaemon avec son chamane il prend un risque semi calculé mais qui ne donnera rien si ce n’est la mort du dit chamane.
Je ne parviendrai pas à tuer les gors et je laisserai un point de vie au général sur char.
L’objectif étant contesté, cela se joue aux points de victoire et j’ai moins perdu que mon adversaire.
Aux points : 3323 à 823
Skavens 16 – Bêêêêêtes 4.

Notre équipe perd la ronde :
Camille marque 3 points contre une liste de l’Empire avec plus de tir et plus de corps à corps mais moins de manœuvres…
Edouard marque 7 points contre les nains du chaos
Et Loïck fait de même.
33 au total, on s’incline et pas qu’un peu mais nous évitons d’être sous le cap minimal que le règlement impose.

On se dit qu’après deux lourdes défaites, nous devrions rencontrer une petite équipe et donc finir par quelque chose de calme et serein pour ensuite rentrer chez nous fatigués mais avec la satisfaction du devoir accompli.


Kermit Bande à Basile en Undying dynastie.  
En fait, il y a encore une autre équipe parisienne. Ils ont remporté 4 matchs et viennent de jouer contre les Belgian chocolate et de perdre…
Et ce sont bien entendus ceux-là que nous affrontons.
La fatigue est là. Le moral n’est plus trop terrible.
Nos appariements sont ratés.
J’écope des undying dynatie.
Camille du lézard
Ed des ogres.
Loïck des elfes sylvains avec deux unités perfos 3 contre sa sauvegarde d’armure (seul gros avantage de son armée).
Voici la liste affrontée.


Renato « Kermit » Rodrigues © – Undying Dynasties :
 

Celle-ci est nettement mieux pensée que celle de mon précédent adversaire avec la même force.
Nous devons lutter pour contrôler deux points différents sur le champ de bataille. Pour cela il faut soit diviser ses forces soit s’étaler sur toute la table.
Mon adversaire choisit son bord de table et je ne pose pas tout donc après avoir alterner deux fois, il finira par tout déployer pour commencer.
Je mets donc toute mon armée entre un gros infranchissable et une colline.
Le parti pris par mon adversaire est le suivant :
Utiliser ses chars pour prendre l’objectif (dommage, il ne les utilisera donc pas des masses)
Venir m’arroser avec ses ushabtis tout en donnant une possibilité de contre charge au corps à corps.
Me raser avec deux vagues d’attaque de scorpions. Une ira directement l’autre devra manœuvrer mais arriver un peu avant.
Me faire avancer me donner comme appât son unité de mages pour me bloquer ensuite avec ses scorpions.
Son plan n’est pas mauvais mais il est mal mis en application.
Je m’explique ; il y a trois erreurs :
- Les serpents qui doivent arriver en seconde vague arrivent en fait avant et terminent ainsi hors de portée de l’architecte qui le booste. Ils prennent une unité d’encenseurs mais pas la seconde.
- Deux scorpions sont déployés sur mes arrières, ils ne peuvent que menacer mes jezzails
- Le troisième scorpion est mis pour bloquer mes roues mais il donne involontairement une trajectoire de charge à mon verminarque (chose non vue par mon adversaire que je ne remarquerai que pendant ma phase de charge)…
Je peux donc détruire l’unité de serpents en deux vagues d’attaques des encenseurs.
Au centre le verminarque en renfort plus la magie me permette de vaincre aussi ses scorpions.
Il y a quelques cafouillages de part et d’autre et on fait tous les deux quelques erreurs.
Tour 4, je suis trop gourmand et je déclare donc une charge sur le dos du pavé de squelettes avec ses magiciens. J’ai besoin d’un 8 relance (car je suis sur la colline), je loupe. Le vermindaemon est en plein milieu du jeu avec un pv en moins.
Après hésitation, mon adversaire décide de balancer toute sa magie sur mon seigneur.
Je le perds en deux sorts, une tentative de dissipation loupée et quelques sauvegardes un peu pourrie.
Arf, cela peut changer la partie surtout qu’une unité quasiment entière de guerriers de clans en profite pour louper son test de panique et sortir de la table avec son meat grinder…
Je parviens quand même à gérer la fin, j’engagerai les guerriers squelettes avec personnages et je détruirai ceux-ci avec les personnages.
Au dernier tour, j’ai l’opportunité de charger les chars avec une unité mais je n’ai plus de soutien magique car mes magiciens sont morts… Je préfère donc faire une marche forcée pour aller contester l’objectif adverse. Je la réussi 9 même pas besoin de la relance !
3380 à 2923
Je gagne donc l’objectif et les points de victoires sont de 257 en ma faveur
12- 8 aux points
Et 15 pour les skavens avec l’objectif !
Partie serrée où je dois (un peu sauce Pascal) surfer sur les erreurs adverses pour pouvoir détruire des régiments et me donner des chances.
Sans la mort du vermindaemon, je faisais beaucoup plus (sans parler du fait que je pouvais réussir cette charge à 8 en prenant les deux meilleurs).
Au niveau de la ronde, nos mauvais pairings ont fait « merveille », c’est l’hécatombe.
Je suis le dernier qui jouait encore son match. Les autres ayant marqués entre 0 et 5 points au maximum.
Grosse claque pour terminer le tournoi.
Nous terminons 8ième.
A titre indicatif, je marque 76 pts (sur trois matchs rouges, un jaune et un vert, le seul que je perds d’ailleurs)
On aura affronté l’élite durant trois des 5 rondes et le FBJ terminera même devant nous à la 5ième position.
Grand bravo aux BELGIAN CHOCOLATE qui finissent en tête pour la troisième année consécutive.
Un chouette weekend entre ami pour l’expérience, dommage que les résultats niveau compétition n’aient pas été au rendez-vous.
Prochain raid de la harde sauvage : le Luxembourg !!!


Dernière édition par Valmir le Jeu 31 Jan - 10:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sombremine
Haut-Roi
Sombremine

Nombre de messages : 1197
Age : 37
Localisation : Ath
armée(s) jouée(s) : AoS : Stormcast Eternals, Nains, Hauts Elfes / 40k : Dark Angels, Custodes, Imperial Knight
Nom du club : Tour d'ébène
Date d'inscription : 26/03/2015

Débriefing du tournoi Myreille stratégie par team des 26 et  Empty
MessageSujet: Re: Débriefing du tournoi Myreille stratégie par team des 26 et    Débriefing du tournoi Myreille stratégie par team des 26 et  EmptyMer 30 Jan - 16:14

Merci pour ce débrief très complet et intéressant à lire.
Content de voir que chez Myreille ils savent ce qu'ils font vue qu'on y va bientôt pour du 40K en équipe!

_________________
Haut-Roi Sombremine,
Rancunier mais très sympa.
Revenir en haut Aller en bas
Valmir
Capitaine de la Tour
Capitaine de la Tour
Valmir

Nombre de messages : 423
Age : 38
Date d'inscription : 03/09/2013

Débriefing du tournoi Myreille stratégie par team des 26 et  Empty
MessageSujet: Re: Débriefing du tournoi Myreille stratégie par team des 26 et    Débriefing du tournoi Myreille stratégie par team des 26 et  EmptyMer 30 Jan - 16:34

Franchement, vous serez bien reçu, c'est toujours un plaisir de se rendre à un de leurs événements.
Revenir en haut Aller en bas
Prolapsus
Caporal d'ébène
Caporal d'ébène
Prolapsus

Nombre de messages : 328
Age : 29
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 06/09/2015

Débriefing du tournoi Myreille stratégie par team des 26 et  Empty
MessageSujet: Re: Débriefing du tournoi Myreille stratégie par team des 26 et    Débriefing du tournoi Myreille stratégie par team des 26 et  EmptyJeu 31 Jan - 18:26

Merci beaucoup pour ce briefing, ça donne vraiment envie de se remettre à 9th Age!

Manque plus que du temps et quelques neurones rescapés drunken
Revenir en haut Aller en bas
pierro
Seigneur d'ébène
Seigneur d'ébène
pierro

Nombre de messages : 3395
Age : 34
Localisation : Ath
armée(s) jouée(s) : orques et gobs,empire,nains,tau,marines, marines chaos, gardes impériales, elfes sylvains
Nom du club : Tour débène
Date d'inscription : 16/10/2006

Débriefing du tournoi Myreille stratégie par team des 26 et  Empty
MessageSujet: Re: Débriefing du tournoi Myreille stratégie par team des 26 et    Débriefing du tournoi Myreille stratégie par team des 26 et  EmptyVen 1 Fév - 11:15

merci pour le débrief!
Revenir en haut Aller en bas
sebastien060909
Novice
Novice


Nombre de messages : 78
Age : 30
Date d'inscription : 24/04/2017

Débriefing du tournoi Myreille stratégie par team des 26 et  Empty
MessageSujet: Re: Débriefing du tournoi Myreille stratégie par team des 26 et    Débriefing du tournoi Myreille stratégie par team des 26 et  EmptyLun 4 Fév - 7:04

Bonjour Frank, toujours aussi intéressant et plaisant à lire tes rapports. Félicitations pour ton classement et hâte de pouvoir lire wavrin avec le titre a la clés.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Débriefing du tournoi Myreille stratégie par team des 26 et  Empty
MessageSujet: Re: Débriefing du tournoi Myreille stratégie par team des 26 et    Débriefing du tournoi Myreille stratégie par team des 26 et  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Débriefing du tournoi Myreille stratégie par team des 26 et
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Débriefing du tournoi CVJF 2*1200
» [2500] HB tournoi
» [2000] liste d'armée tournoi
» [ 2000 ] tournoi fluff et soft !
» tournoi nerviens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
tourdebeneasbl.net :: La Cour du Château :: La Salle des banquets-
Sauter vers: