AccueilAccueil  Débriefing du tournoi de Mons 06 janvier 2019 T310  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Débriefing du tournoi de Mons 06 janvier 2019

Aller en bas 
AuteurMessage
Valmir
Capitaine de la Tour
Capitaine de la Tour
Valmir

Nombre de messages : 419
Age : 37
Date d'inscription : 03/09/2013

Débriefing du tournoi de Mons 06 janvier 2019 Empty
MessageSujet: Débriefing du tournoi de Mons 06 janvier 2019   Débriefing du tournoi de Mons 06 janvier 2019 EmptyMar 29 Jan - 10:14

Débriefing du tournoi de Mons.
Les + et les –

+ :
Des nouvelles têtes, cela fait plaisir de voir que la communauté s’agrandit.
Des matchs intéressants
Une bonne ambiance
Une organisation bien rôdée, des bons horaires.

- :
Jouer sur trois étages, je n’aime pas trop. Heureusement tout le monde faisait attention mais je ne suis jamais rassuré de devoir bouger mon armée sur un plateau sur plusieurs volées d’escaliers.
Peu d’espace sur une des tables en bas, on était collé aux armoires.

J’avais envie pour ce tournoi de tester la lise d’Ankor (le French mercenary) qui avait joué skaven durant le tournoi par équipe de la Waagh tavern à Paris.
Je trouvais sa composition intéressante et il misait sur une dynamique offensive groupant rats ogres et creuset de la peste.
Je n’étais pas trop convaincu du creuset même si je le voyais jouer par beaucoup dans différents tournois aussi c’était l’occasion de le sortir moi-même avec un build de liste déjà fait pour moi.
Je notais un souci à la liste, l’équipement et la position possible de la grande bannière de mon armée qui se retrouvait souvent sans réelle protection dans une unité et cela la mettait dans une position périlleuse.
L’autre souci venait du scénario capture de flag car avec trois petites unités de 10 points de vie et une unité devant pousser le creuset de la peste au combat, on se retrouve vite avec des scorings menacées qui « offrent » le scénario à l’adversaire.


Voici sa liste:
 

Mes matchs :
Fasforge et ses hommes-bêtes.

Les bêêêêêtes:
 


Je vois le samedi soir en rentrant l’armée que je dois affronter. Des hommes bêtes de corps à corps avec une liste qui doit pousser à fond pour initier les combats et les remporter à la longue.
Je me trouve totalement démuni face à cela. Je ne fais pas assez de dégâts à distance et je devrai gérer trois menaces simultanément.
Le déploiement peut encore plus aggraver la situation avec un countertrust qui permet de se positionner à 15 ps de son bord de table et ensuite avec des distances minimales de 20 ps d’écart (soit 4 de moins que dans les déploiements classiques).
J’estime que normalement, je vais me faire bouffer et que je ne sauverai qu’une petite partie de mon armée si mon adversaire attaque partout simultanément.
Je pense donc à un plan de secours. L’idée étant d’avoir la chance de choisir mon déploiement pour repousser ses unités via un cordon de rats géants pour ensuite mettre mes unités relativement packées pour tenter de faire un trou sur un de ses régiments en le focalisant avec un assaut massif tout en redirigeant le reste.
En pratique, mon adversaire est un novice qui a repris le 9 age dernièrement.
Il ne pousse pas à fond comme il aurait pu et ne vérifie pas correctement les angles de charge possibles pour mes unités.
Il doute de pouvoir faire sortir son seigneur minotaure de son unité chausson. Cela fait qu’il n’entre dans la danse qu’à partir du tour 4.
Entre temps, j’ai pu tenter deux fois de charger son pavé de gors qui luttait seul. Je le démoraliserai et le rattraperai ce qui réduira sa magie à rien vu qu’il avait un chaman dans l’unité.
Mon vermin daemon engagera de flanc son unité de bestigor. Il en tuera une vingtaine sans vraiment être inquiété en riposte.
L’arrivée du minotaure de dos sera difficile à réceptionner mais la charge des moines et des deux roues sur le seigneur mino auront raison de la bêêêête immonde.
Je perds deux unités de rats géants et j’ai pu infiltrer mes unités de coureurs nocturnes.
20 – 0 qui aurait pu être très différent.


Seconde partie contre Logick et ses bretonniens.
Lost bretonnien:
 

Je joue avec deux catapultes à peste. Je sais donc que ça va être très difficile pour lui si je fais quelques touches avec ces machines de guerre.
La partie ne démentira pas trop ma bonne impression.
Loïck est conscient du fait qu’il doit prendre l’initiative aussi, il décide de poser toute son armée afin de tenter d’obtenir le tour 1 et ainsi mettre une pression complémentaire.
Son idée est d’infiltrer son unité de pégase en mettant ensuite en joue mon armée avec sa distance de charge supérieure. Je dois me méfier de son seigneur qui en charge est très puissant.
Le plan de Loïck manque de réussir de peu mais quelques petites choses font que cela échoue.
Je parviens à tenir avec une catapulte chargée par ses pégases car la formation qu’il doit adopter pour pouvoir se poser en contact n’est pas idéale. J’envoie ensuite mon démon majeur en contact et je détruirai son unité.
L’autre partie du plan consistait au fait de prendre un objectif tour 2 avec une unité de chevalier du graal (bien résistant) puis de cacher l’unité dans un bois.
Cela mettait une unité de chevalier du graal hors jeu pendant que l’autre était redirigée par une de mes unités de rats.
En désespoir de cause, les bretos tentent une charge à 12 sur une roue, celle-ci échouera et me donnera une possibilité de charge de flanc avec mon furnrace mais à 11 (soit 16 ps de portée).
Une unité de graal cueille de fleurs dans une forêt et l’autre devra d’abord manger des rats pour ensuite revenir potentiellement dans la partie.
Je déclare la charge à 11 et en plus je peux envoyer une autre roue de flanc car elle s’est infiltrée entre ses unités.
Je réussis la charge du creuset, moines et roue…
A ma phase de magie, j’enfonce le clou, l’unité de chevaliers du graal se prend 2d 6 touches de f4 ap 2 et perd 5 de ses membres. L’unité n’a donc plus vraiment d’impact sur la partie.
Au combat, je démoralise et rattrape l’unité du général et je peux même me reformer sur un objectif.
Loïck dont le tour 4 ne servira pas à grand-chose et qui ne peut plus vraiment retourner la partie abandonnera.
20-0


Partie trois contre Jonathan Ylmaz et ses contes vampires.

Pour la suite, il y a plusieurs scénarios.
Je peux affronter Keya qui a dominé les deux premières rondes avec son armée de nain du chaos ou encore l’un ou l’autre adversaire.
Il y en a un pour lequel, je ne suis pas trop sûr c’est l’armée conte vampire car ça reste toujours une armée très fiable et très (trop) forte qui absorbe bien les tirs et la magie pour ensuite frapper fort.
Bien entendu, je joue contre cette armée là.


Vampires, vous avez dits vampires!!:
 


Nous jouons le déploiement attaquant, défenseur sur un capture the flag.
Pas le scénario idéal pour ma liste car j’ai une unité de moines mais également trois unités de coureurs que je peux théoriquement utiliser (comprendre sacrifier) pour un peu tout mais que je dois préserver sur cet objectif secondaire.
Au déploiement, j’ai la « chance » de pouvoir choisir mon côté de table mon adversaire décide donc de tout poser pour commencer, une chose totalement originale dans 9 age désormais.
Comment résumer la partie, je perds mais sur plusieurs choses :
- La construction de la liste et  un placement pas intelligent. Je laisse la gb dans le pack avec les moines mais elle n’est pas protégée. Cela représente 400 points facile à prendre.
- Je tente quelque chose, je joue une partie de tournoi en individuel et j’ai envie de tenter une manœuvre avec le furnrace alors qu’en face il y a deux seigneurs vampires car
- Je sous-estime mes rats ogres que je ne veux pas risquer pour « rien » face aux ghasts, j’ai toujours trop peur de la régénération, c’est de la frousse, sans leur gros seigneur, ils n’auraient pas tenu le choc à tous les coups. Je frappais avant et avec un sort de boost, j’étais sûr de gagner le combat et au second tour, j’aurai emporté l’unité et eu un chemin droit sur les zombies.
- Je me fais avoir comme un bleu pour mes roues en croyant que je pourrais faire des dégâts sur ses chevaliers de sang. Il n’utilisera pas son unité mais en contrepartie, je me prive du soutien de mes tirs de roue pour un ou deux tours.
- Niveau magie, je suis un peu fébrile et je loupe mes chaînages de sorts au premier et second tour. Contre des vampires, c’est dommageable car j’aurais sans doute pu ainsi éclaircir les spectres et contourner ses forces avec des rats géants.
- Petit fait de jeu, mon adversaire réussira 8 sauvegardes consécutives à 4+ de régénération
Résultat, je perds donc les moines et donne le scénar et ma grande bannière.
Le pire étant que j’ai longuement hésité avant de placer cette charge… si je ne la fais pas, je ne donne pas le scénario et gagnait au point de victoire ! La prochaine fois, je me ferai plus avoir.
Score sans appel 8-12 qui devient 5 avec le scénario.
Mon adversaire n’a pas démérité ayant pensé à l’avance à l’affrontement et mérite amplement sa victoire. Il a su fermer le match et attendre mon erreur pour empocher la victoire. J’ai beaucoup de mal à fermer complètement les parties (ça m’ennuie, j’aime trop attaquer même si je joue une armée qualifiée à tort de « défensive »).
Malgré un bon début, je termine en 3ième position au classement du tournoi.
Je suis vraiment déçu à cause de ma dernière partie.  Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Débriefing du tournoi de Mons 06 janvier 2019
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SAGA: sortie et précommande
» [3000pts] Optique tournoi Crux en Janvier
» Débriefing du tournoi CVJF 2*1200
» [2000] Armée typée tournoi
» Tournoi online d'AMV - 2nde édition

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
tourdebeneasbl.net :: Jeux :: Salle des banquets-
Sauter vers: