AccueilAccueil    FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Débriefing Tournoi Belgian mercenaries 24-25 novembre 2018

Aller en bas 
AuteurMessage
Valmir
Caporal d'ébène
Caporal d'ébène
avatar

Nombre de messages : 389
Age : 37
Date d'inscription : 03/09/2013

MessageSujet: Débriefing Tournoi Belgian mercenaries 24-25 novembre 2018   Lun 10 Déc - 21:03

Débriefng du Belgian Mercenaries Team Tournament

Ce tournoi s’est tenu les 24 et 25 novembre de cette année à Ixelles.
De base, je n’étais pas repris pour participer, en effet, la plupart des places s’étant arrachées en quelques jours et mon projet d’équipe avec la tour n’ayant pas pu voir le jour.
C’est par un trou de souris que j’ai tout de même eu la chance de participer à l’événement.
L’équipe des Brussels Fanatics ayant eu un désistement, Christopher m’a invité à les rejoindre sous l’impulsion de Gregor.

Je rejoins donc avec un peu de préparation le groupe composé par :
- Malak qui aligne ses elfes noirs avec une liste mouvement monstre + dragon
- Christopher qui joue des guerriers du chaos pour une compo comprenant principalement des unités d’élite et deux princes démos.
- Serge et ses comtes vampires, armée agressive avec des varkolacks, des goules et un vampire qui envoie du pâté (un youtubeur hollandais dira de sa liste qu’elle était la masterpiece de notre équipe).
- Moi-même avec mes skavens. Je reprends la liste qui a fonctionné à Ath et au Pink horde afin de bien maîtriser mon sujet.
Les listes d’armée de nos adversaires étant connues d’avance, nous avons pu nous livrer à un petit travail d’estimation en complétant un fichier excel (score attendu et ensuite pour dire si nous étions stables/confiants sur le résultat ou s’il y avait des chances que cela soit bien plus dépendant des dés et des risques pris). Ce type de « travail » avant partie permet de savoir comment chacun dans l’équipe devra assurer ses choix de matchs durant sa future partie.
Mieux, tout le monde a droit à un temps mort capitaine/coatch afin de pouvoir avoir une rapide évaluation de sa situation et un avis complémentaire pour choisir comment mener la suite de sa partie.


Les + et les –

+ :
Un tournoi à 48 personnes à Bxl, cela faisait bien longtemps que cela n’avait plus été organisé.
Une très chouette ambiance tant dans notre équipe (je rappelle que j’ai été un peu appelé sur le pouce pour remplacer) qu’avec nos adversaires et toutes les personnes rencontrées sur place.
Un déroulement du tournoi très réussi avec un horaire bien suivi.
Bon matériel de jeu et espace entre les tables tout à fait suffisant.
Formule bouffe sympa et de qualité.

- :
Dommage pour les tables de brasserie, je crois ne pas avoir été le seul à avoir mis un coup de genou dans les pieds métalliques.
Un peu déçu du résultat final de notre équipe. C’est plus dû au système de point qu’à nos résultats. Nous gagnons deux matchs, faisons une égalité en notre faveur et une petite défaite pourtant nous terminons « que 4ième  »
Un peu triste qu’il n’y ait pas eu d’équipe de la tour… plusieurs joueurs du club sont passés prendre la température, d’autres étaient dans plusieurs équipes ou l’orga mais c’est dommage de ne pas avoir pu défendre les couleurs de notre club à cet événement.



Nos listes :
 

Nos matchs :
Première ronde contre les Henri Chosen (4 joueurs de l’équipe nationale luxembourgeoise)


Ils alignent un skaven, un démon, un cv et un nain du chaos.

Perso, je suis « bien » contre le démon, le nain du chaos et correct sur le cv. J’aimerais éviter le skaven car je pense que dans ce match quasi miroir, je vais perdre plus que prendre des points.
Notre guerrier du chaos doit absolument éviter le skaven et un peu le nain du chaos.
Nous réussissons correctement nos appariements, je me retrouve sur le nain du chaos, Malak écope du démon, Christopher des CV et Serge du Skaven.
Ma partie se déroule très bien. A vrai dire, mon adversaire a peur, à raison du potentiel de tir de mon armée. Il m’avoue assez vite être le sacrifié de leur équipe histoire d’avoir permis d’ouvrir le jeu de ses coéquipiers.
Il choisit cependant de ne pas trop fermer la partie en déployant de manière relativement ouverte et en posant toute son armée rapidement pour prendre le premier tour et tenter de m’infliger le plus de dommage possible.
Niveau de mon déploiement, je suis prudent et même quelque peu frileux, j’ai certes battu un ndc peu de temps avant mais il faut continuer à se méfier de cette armée qui a un bon potentiel de destruction à distance.
Mon adverse n’ose pas trop avancer et sa première phase magie est légère voire nulle niveau efficacité. Je me dis donc que je peux me permettre de sortir, ses différentes unités pouvant infliger des dommages ayant choisis de ne pas mettre la pression (pour rappel deux groupes de kadim ainsi qu’un groupe de gros centaure taureau).
Je débute mon avancée. L’objectif étant de détruire plus d’unités scoring à l’adversaire que lui pourrait le faire. Il a trois cibles potentielles, j’en ai 5 mais je peux cacher la plus faible derrière un bâtiment.
Mes tirs font quelques dégâts et je me suis surtout bien positionné.
Le tour deux de mon adversaire n’est pas très fameux. Quelques loupés niveaux des lancements de sort et quelques jets pas grandioses le poussent à faire le choix suivant : il reculera quelque peu sa ligne de bataille au tour 3
Mon tour deux inflige des dégâts tout en me permettant de continuer à faire progresser mes unités vers le centre du champ de bataille.
Le fait que mon adversaire se mette à reculer ne lui donne plus que quelques actions encore au tir et à la magie qui ne font pas grand-chose comme dommage.
A mon tour 3, l’ai l’occasion de changer la partie et prendre l’avantage. Je déclare une charge sur une de ses scorings, je peux redéclarer une nouvelle charge sur la même unité en mettant celle-ci en fuite hors de la table. Ma mission est accomplie, j’ai pris le scénario et sauf grosse erreur, je ne le perdrai pas. Je redirige ma charge dans son pack avec son général sorcier et quelques nains costauds.
Au combat, je loque l’unité centrale adverse et mes tirs continuent d’infliger des dégâts.
Tout est mis en place pour que mon vermindaemon doivent tenir un tour avant une contre charge qui me permettra de mettre en déroute l’armée adverse.
N’ayant plus vraiment le choix, mon adversaire lance ses centaures taureaux à l’attaque de mon démon de flanc. En magie comme son wizard master en au càc il ne peut rien lancer. Au tir, je subis peu de dommages. Il repositionne ses kadim pour qu’ils puissent l’aider à nouveau mais à l’arrière de ses lignes.
Au combat, je ne lancerai pas de défi et prendrai un avantage certain en tuant le seigneur sorcier adverse et quelques nains. Au final, je perds le combat de 2, je tiens en fondant de 2 pv supplémentaires.
Je lance la contre-offensive, deux roues et mes encenseurs chargent les centaures taureaux.
La partie se termine plus ou moins là, je mets en déroute les nains, une roue termine dans les kadims avec les encenseurs sous attaque divine.
Il perdra toutes ses unités et ne jouera pas son tour 6.
20 – 0 pour ma part contre un adversaire qui n’a pas eu de veine au début et a été sacrifié par son équipe.
Malak semble bien contrer le démon mais s'effondre avec 3 points
Christopher parvient à tuer le comte vampire et s’assure une légère victoire 12 points (scénar perdu)
Serge prend le meilleur du skaven avec 16 pts. En relisant la liste, je crois qu’on peut s’estimer heureux que l’adversaire de notre CV ait fait quelques choix hasardeux tant dans son déploiement (corner hammer) que dans le placement de ses unités et cibles au tir.  
Nous marquons environ 51 points de victoire sur 100.
Cela nous met dans le chapeau des gagnants sans que nous n’ayons à affronter une des toutes grosses équipes qui avait fait le déplacement.


Pause de midi détendue, j’ai terminé mon match relativement à l’avance. J’ai encore le goût du triple sec des bières flambées de la veille (mais quelle riche idée c’était encore). On attend un peu la suite mais on se doute que nous n’affronterons sans doute pas des branques non plus.


Deuxième ronde : Les Belgian Puppy's
L’équipe des Pink horde, je connais bien Merlijn que j’ai affronté à plusieurs reprises (dont à Ath en fin octobre), Robin qui était resté à l’Etc, un joueur he et un nouveau.
Belgian Puppy’s:
 

Niveau liste, je ne suis pas très chaud pour jouer contre le nain ou le haut elfe. En effet, le canon du premier me force à planquer le démon si je ne veux pas être privé du mon commandement ainsi que de ma magie trop vite dans la partie. L’elfe possède plusieurs blocs de fantassin qui peuvent tenir la dragée haute à mes troupes, une précédente partie contre Arthur Jacobs m’ayant prouvé qu’il fallait se méfier de l’héréditaire des elfes et de leurs différentes règles spéciales.
Serge jouera Merlijn (qui même s’il a changé sa liste depuis Ath pour plus de tir, n’a pas envie de m’affronter).
Christopher prend le he (je vois un match ouvert qui peut se décider sur un bon chaînage de sorts, là à mon sens le he possède un avantage léger car il peut subir un tantinet plus de pertes que les guerriers du chaos).
Malak joue le nain (aïe ce canon).
On me donne l’homme lézard ? Je ne comprends toujours pas mais on a sans doute forcé ce pairing et je dois marquer le plus possible pour l’équipe.
L’objectif de la partie est spoil of war (capture de trois pions sur la ligne centrale) sur un déploiement qui annule une zone de 18 sur 12 sur un flanc, l’adversaire ne pouvant rien mettre dans le coin opposé.
Au niveau du déploiement à nouveau, mon adversaire choisit après avoir reçu son bord de table de tout poser pour commencer. Je crois que c’était une mauvaise idée. En effet, j’ai largement de quoi encaisser une phase de magie (2 biding scroll) et un effectif important. Alors que de son côté, il me montre ainsi où sont toutes les menaces. Je me souviens à raison de l’etc et je fais attention à ne pas être débordé par les terradons et leur mouvement d’avant-garde et de vol (deux unités volantes qui font le détour sur mes lignes auraient été problématiques).
Le premier tour de Robin est peu significatif. Il avance quelque peu et se positionne. Il ne veut pas non plus risquer trop en étant à portée des roues et compagnie.
A mon premier tour, je commence à ouvrir le feu, je tue un spearback, une unité de terradon et j’avance quelque peu pour être mieux positionner.
Il m’apparait vite que je vais sans doute pouvoir prendre l’objectif de droite avec mes coureurs nocturnes car il n’y a plus aucune menace sur ce flanc dans lequel mon adversaire n’avait déjà rien pu placer.
Le second tour de mon adversaire le voit faire un choix peu judicieux, mettre un peu plus en avant son personnage sur carnosaure. Certes à couvert dans une forêt mais face à l’ensemble de mon armée et de mes sources de dégâts au tir. Cela est lié à une charge faite sur une unité de rats géant que j’avais placé sur le chemin afin de pouvoir bloquer son avancée, il ne peut pas rediriger ou n’arrive pas à caser la charge de redirection.
A mon deuxième tour, je peux donc lancer ma magie sur le carnosaure. Je placerai le sort unrenying strike qui fait 3d6 touches blessant sur 4+ avec ap 1 et faisant relancer les invulnérables.
Je tue le carno. Mon adversaire perd alors une de ses grosses puissances de frappe. Au centre, j’ai manœuvré et j’ai engagé un stegadon avec mes encenseurs pendant que mon rakachit machinist a chargé une salamandre.
Le piège est complet. Le rakachit finira en irrésistible sur le pavé du slaan, le bloquant.
Mes encenseurs poursuivront sur une autre cible déjà affaiblie.
La partie va tourner à sens unique car mes autres unités peuvent également lancer des charges un peu partout alors que les unités ennemies sont soit mortes soit engagées soit bloquées par des alliés.
Mon adversaire abandonne donc tour 4. 20-0 à nouveau.
Pour l’équipe, cela ne tourne pas trop mal. Serge n’arrive pas prendre le meilleur de l’armée de Merlijn (il n’a quasiment jamais joué des elfes sylvains et ne marquera pas de points)
Malak parvient à s’imposer contre le Nain en évitant la menace du roi grâce à la mobilité supérieur de ses troupes et fera un bon 16.
Christopher au terme d’un match difficile pourra bénéficier d’une erreur de son adversaire qui voudra mettre le paquet pour tuer un prince démon et oubliera de lancer un défi lors d’un combat permettant à mon coéquipier de carnager lourdement de frêles archers alors qu’il affrontait une unité superstuff sur le flanc. Une succession de jet de cdt trop élevé menant les elfes à la déroute. Il fera un 20-0
Nous gagnons donc bien la route avec un bon 56 pts.



J’ai le temps de pouvoir balader entre les tables, voir un peu tout ce qu’il se passe, regarder les belles armées et boire un verre ou deux (enfin j’ai plus le goût de ce fameux triple sec, il reviendra au marché de Noël).
La troisième partie s’annonce bien plus compliquée.

Nous jouons les Belgian chocolat qui se sont déjà illustrés à de multiples reprises dans différents tournois en team.

Belgian Chocolates:
 

Nous faisons nos pairings et j’affronte, en effet, une liste très difficile. Nico et ses orgres
Nico joue les ogres avec deux unités qui peuvent faire des mouvements d’avant-garde et loquer mon armée sur place. Il faut rajouter à cela deux grandes cibles particulièrement résistantes.
Le scénario, breakthrougth qui demande de mettre des unités dans la zone de déploiement adverse n’est pas vraiment à mon avantage vu que mon adversaire va tenter de me foncer dessus pour piétiner mon armée sous la masse de muscles ogres. Le déploiement n’est pas non plus trop à mon goût vu qu’il permet de déployer les unités jusqu’à 6 pas de la liste médiane.
Bien entendu mon adversaire peut déployer la première unité et pose un gros bloc au centre de la table. Nous devons ensuite alterner les poses mais je sais d’avance que mon adversaire finira par tout poser pour obtenir le premier tour et me mettre une pression maximale.
Malgré que j’aie l’occasion de voir son placement en entier, je commets plusieurs erreurs en mettant mes unités. Sur un flanc qui sera laissé libre, je prends le pari qu’une petite unité de tireur parviendra à tuer un cannibale avec ses tirs de force 3 (ou j’ai la bêtise de déployer cette scoring  dès le début).
Je mets mes deux roues infernales trop proche les unes des autres avec l’effet Lapin qu’elles se chevauchent presque dans un espace réduit. Je fais un déploiement en semi coin, j’aurais dû plus étaler mes forces. Je fais aussi une erreur stupide en donnant une charge de flanc au premier tour à une unité de buffle sur mes rats ogres, de front jamais l’unité n’aurait été chargée et je temporisais voire gagnait un flanc complet….
La partie est très disputée et il y a de nombreux rebondissements. Nico utilise au mieux son temps mort pour demander l’avis de son coach, je ne suis pas sûr à 100% qu’il aurait pris une aussi bonne décision tout seul.
Pour faire rapide, je pense que plusieurs jets de dés ont été cruciaux car les choix étaient limités, moi je devais tirer un maximum, blaster à la magie et tenter des contres charges. Mon adversaire devait pousser le plus possible pour arriver au corps à corps et ainsi faire tomber mes unités une par une.
Quelques jets importants :
- La charge de flanc de ventres durs sur le flanc des rats ogres au tour 2… je fuirai mais ferai 7+1 aux dés, à la seule place possible pour mettre l’unité sinon elle quittait la table ou était rattrapée.
- Le fait que quand je mets « toute la purée » sur un mastauroc à 4 pv (2 roues, les jezzails un sort ou deux) je n’arrive pas à le tuer.
- Les 4 touches sur la seconde roue prise en irrésistible qui lui permet de survivre.
- Le loupé de la charge du vermin daemon sur le pavé de ventre dur,  la roue et le pack de guerrier des clans arriveront à destination.
- Le test à 5 de cd relance qui est réussi sur le pavé central adverse après la combo charge (avec le démon, j’aurais très certainement fait plus de dégâts)
- Le test de terreur loupé 9 à trois dés en prenant les deux plus faibles qui met en fuite mon rakachit et permet à mon adversaire de recharger mes rats ogres s’assurant l’objectif.
- Le dernier test à 8 relance qui assure l’objectif à mon adversaire.

Niveau des points de victoire, on s’est arraché un peu plus de 3.000 pts chacun avec un avantage léger du côté de nico.
8-12 qui deviennent 5-15.
Je ne suis pas déçu de ma partie, j’ai eu de la réussite pas sur tout (nous sommes d’accord) mais globalement il y a eu match et je ne suis pas certain qu’en le rejouant, je suis d’office perdant.
Au niveau de l’équipe Serge s’impose contre les Nains du chaos avec un 15-5 qui rattrape mon loupé. Il était sur un bon pairing à mon sens et même Gregor lui-même n’a pas pu l’empêcher de gagner son match (pour la petite histoire Loïck n’a pas joué ce match là et a été remplacé).
Malak s’impose contre Pascal au terme d’un duel fratricide elfes noirs vs elfes noirs.
Christopher perd de peu contre Guy et ses rois des tombes.
Nous terminons sur une égalité parfaite au score 40-40, nous sommes par contre devant en termes de points de victoire. Nous terminons donc la première journée avec trois victoires !!!
On sait déjà que ça sera du lourd le lendemain.
Après une courte nuit de repos car je reprends le train pour Ath et que je manque de louper mon train de 7h (galère le téléphone me dit 6h53 mais je parviens à arriver hirsute à choper mon transport).


Nous affrontons les Belgian Mercenaries en 4ième partie.
L’équipe contient que des bons joueurs qui se sont déjà illustrés dans les différents tournois en Belgique et ont déjà fait des tournois en team à l’étranger ensemble.
Les listes sont bien et on peut dire que certaines me conviennent bien plus que d’autres.


Belgian Mercenaries:
 

Je dois absolument éviter l’orque dont la masse contre mon avantage particulier et sa capacité à faire fond de table snipeur ne me convient pas non plus.
Le skaven est un match miroir assez aléatoire, j’ai pour moi mes deux bidings scrolls et mes plagues disciples mais la cloche ainsi que le second pack de rats ogres risquent de poser problèmes. Je vois la partie comme très indécise avec beaucoup de facteurs aléatoires et pouvant basculer sur une erreur de placement, comme je suis un peu crevé, je suis persuadé à ce stade que je la ferai en plus !
Je me vois nettement mieux contre le CV qui n’aimera pas mes roues et que j’ai battu au tournoi pink horde il y a peu.
J’estime aussi que je pourrais contrer l’elfe noir malgré sa très grande mobilité.
Malak joue contre le comte vampire
Je joue l’elfe noir et je suis confiant.
Serge joue le skaven et il est ici quelque peu sacrifié car l’armée de Maximilien a vraiment de quoi lui faire très très mal.
Christopher joue l’orque (je crois en un résultat mitigé) dur de gérer une telle masse sans y laisser des plumes voir possible de perdre la guerre sur le long terme.
On m’avertit que mon adversaire est lent. Je l’avais déjà affronté au Luxembourg en 2017 et je peux corroborer ce fait. C’est soit qu’il prend son temps en jugeant chaque action soit qu’il ne joue pas assez pour bien toujours estimer les risques de ses positionnements qu’il peut parfois changer plusieurs fois.
Nous jouons l’objectif secure target avec deux points à tenir.
L’extrême mobilité de la liste adverse me fait penser qu’il y a plusieurs solutions.
Je peux à moitié volontairement abandonner l’objectif secondaire pour me concentrer sur la destruction des forces ennemies. Ma magie est bien orientée pour ce rôle et j’ai également pas mal de possibilité au niveau des tirs. Mon seul gros souci est de pouvoir aller assez vite afin que cela se fasse totalement. Je sais que je joue relativement vite et que même parfois cela me coûte (comme le placement de mes rats ogres contre Nico la veille au soir).
Je gagne le jet de dé pour le bord de table et commence alors l’attente. Je choisis mes sorts, je propose de donner à mon adversaire l’occasion de prendre comme aide-mémoire ma copie du bouquin de règle. Il en prend note manuellement. Vu que j’ai choisi mon bord de table, je dois lui laisser l’opportunité de poser le premier régiment. Il en profite pour tout poser immédiatement et ainsi s’offrir le premier tour.
Je pense que j’attends un bon moment avant que je ne puisse mettre mes unités. Puis viens le premier tour… cela dure encore un bon moment mon adversaire se rend compte qu’il n’aura pas vraiment droit à l’erreur.
Pour résumé, j’irai relativement vite mais je pose quelques pièges et il se plante dans la dissipation des sorts que je lui envoie dès le début de la partie.
J’arriverai à enfoncer son armée et à prendre l’objectif. Nous jouerons au final 5 tours. Avec un tour de plus, je crois qu’il m’était possible de faire des dégâts complémentaires mais l’objectif sera mien.
Malgré la concentration dont il fait preuve Dominique se pressera et commettra quelques erreurs.
Pour une armée aussi mobile, il tente trop de s’infiltrer et ce n’est que par quelques jets de sauvegardes chanceux que son autel et son hydre survivent à deux roues et 9 jezzails et pas mal de magie…
Je remporte la partie 17-3. Je crois que je me suis relativement mal comporté en n’arrivant pas à cacher le fait que je trouvais que cela trainait bien trop en face. Je m’en excuse ici même. Je trouve cependant que pour éviter la frustration l’utilisation d’un minuteur pourrait être de bon aloi afin d’éviter toutes discussions car il se peut que j’aie moi-même été lent alors que je n’en ai pas l’impression et que j’ai enclanché moi-même la situation.
Notre équipe l’emporte !
Serge ne marque pas de points mais a été sacrifié : 0

Cédric assure sa partie avec un bon 14, belle performance contre un adversaire d’un très bon niveau.

Christopher marque 15 points ce qui selon moi tient de la prouesse car les orques et gobs peuvent se permettre de jouer la guerre des points de vie à leur avantage.
Nous marquons alors 46 points.

Nous sommes désormais en tête du tournoi. Nous avons affronté et battus les deux équipes qui sont derrière nous, nous affrontons alors les 4ième du moment.


Les hollandais de Wannabe a porn cheese, tout un programme.

Voici leurs listes.  Wannabe porn cheese:
 

A la lecture de celles-ci, il y a plusieurs très gros soucis en perspective.
Ils ont un Nain et du style bien lourd à digérer. C’est un pairing foireux pour moi à cause du démon pour Christopher ses princes démons n’aiment pas non plus, Malak peut prendre cher sur ses grandes cibles. Il faudrait mettre le Cv dessus.
Ils ont aussi un ogre avec du tir et des unités rapides, après l’expérience contre Nico, je suis moyennement chaud et pour Christopher, cela me semble très tendu. Les canons sont à nouveau un souci pour Malak, il pose aussi des soucis pour Serge.
L’orque ne me convient pas non plus.
L’elfe noir a un beau potentiel de rapidité et de dégats. On me glisse également que c’est un très bon joueur.

Nos appariements sont relativement craqués :
Je joue mon second elfe noir de la journée sur le scénario tenir le centre.
Malak joue l’orque et gob, il m’annonce que ça devrait aller
Christopher joue le nain mais il n’en a plus affronté depuis des lustres et pas en 9 age
Serge affronte les ogres.
Je pense que nous nous sommes craqués sur les pairings et que leurs listes nous convenait bien moins que d’autres équipes durant le tournoi.
Mon match sera intéressant en tout cas au commencement de celui-ci.
Mon adversaire n’a pas de grande bannière et il mise sur le fait qu’il loupera quelques tests de cdt mais pas l’intégralité de ceux-ci. Il poussera à fond et misera sur le fait que je n’aurais pas l’occasion de détruire toutes les menaces qui arriveront en même temps.
Je me déploie bien reculer et je fais déjà quasiment l’impasse sur l’objectif.
Nous nous échangeons quelques politesses sans réels dégâts jusqu’à mon tour 2.
Là je déchaîne quelque peu les enfers, je profite d’une charge d’une hydre sur mes encenseurs pour tuer celle-ci puis lancer une charge sur une autre cible. Les poursuites et autres charges vont s’enchaîner. Mon adversaire loupera ensuite des tests de panique et cela tournera au drame.
Les chars pourtant si résistants tomberont les uns après les autres quand ils ne paniqueront pas…
Mon adversaire abandonne tour 4 en me laissant un 20-0.
Tout n’est donc pas trop mal engagé à ce moment.
Très vite cependant, je déchante quelque peu. Malak pas mal engagé se retrouve suite à quelques jets foireux à ne pouvoir prétendre qu’à l’objectif et assurer 7 points.
Christopher craque ensuite contre le nain, c’était malheureusement prévisible mais c’est en lançant en sort de la thaumaturgie à 5 dés qu’il perd un prince démon et l’ascendant sur la partie. Il ne marquera malheureusement aucun point se craquant encore sur une charge contre de simples guerriers nains. 0 pour lui.
Nos regards sont alors tournés vers Serge qui joue l’ogre. Tout semble bien se passer mais il loupe la coordination de son attaque sur l’armée adverse et prendra deux ou trois unités ogres simultanément sur son pack de général.
La partie s’enclanchera alors dramatiquement et tours après tours, les morts vivants tomberont en poussière. Grace à l’objectif, 7 points sont tout de même sauvés.
Nous marquons 34 pts et c’est un peu la claque après avoir été sur un nuage tout le weekend en allant de victoires en victoires.

Au final, nous terminons à 1 point ou deux des troisièmes…
Rageant quelque peu quand on se rend compte qu’on a fait un nul en notre faveur contre les 1er et que nous avons battu les deuxièmes…
Je crois que le système donnant la part belle aux points marqués en préférence aux victoires devrait être revu.
Tout cela a cependant été un superbe weekend de jeu et de rigolade et je remercie encore mes coéquipiers tant pour l’ambiance que pour leur préparation très sérieuse de l’événement.
J’en profite également pour glisser un merci à Guy qui nous a permis d’utiliser la feuille de calcul « brevet etc belge » sur laquelle nous avions fait nos estimations.
Pour finir, merci à Hadrien et à toute l’équipe organisatrice qui ont fait qu’un tournoi à forte participation sur deux jours puisse se tenir en Belgique.
J’espère pouvoir l’an prochain représenter la Tour ou qui sait retrouver quelques fanatiques pour une autre aventure !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombremine
Président
avatar

Nombre de messages : 1020
Age : 36
Localisation : Ath
armée(s) jouée(s) : AoS : Stormcast Eternals, Nains, Hauts Elfes / 40k : Dark Angels, Custodes, Imperial Knight
Nom du club : Tour d'ébène
Date d'inscription : 26/03/2015

MessageSujet: Re: Débriefing Tournoi Belgian mercenaries 24-25 novembre 2018   Mar 11 Déc - 8:50

Merci pour le débrief.
Dommage effectivement qu'il n'y ait pas eu une équipe Tour d'Ebène. La prochaine fois Smile

_________________
Haut-Roi Sombremine,
Rancunier mais très sympa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
pierro
Seigneur d'ébène
Seigneur d'ébène
avatar

Nombre de messages : 3357
Age : 33
Localisation : Ath
armée(s) jouée(s) : orques et gobs,empire,nains,tau,marines, marines chaos, gardes impériales, elfes sylvains
Nom du club : Tour débène
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Débriefing Tournoi Belgian mercenaries 24-25 novembre 2018   Mar 11 Déc - 9:22

Merci pour le débrief 😊
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prolapsus
Caporal d'ébène
Caporal d'ébène
avatar

Nombre de messages : 255
Age : 28
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 06/09/2015

MessageSujet: Re: Débriefing Tournoi Belgian mercenaries 24-25 novembre 2018   Mar 11 Déc - 19:57

Merci pour le débrief, toujours intéressant à lire Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Débriefing Tournoi Belgian mercenaries 24-25 novembre 2018   

Revenir en haut Aller en bas
 
Débriefing Tournoi Belgian mercenaries 24-25 novembre 2018
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ze tournoi le 26 & 27 Novembre 2011
» tournoi du pikachu club du 26/11
» Débriefing tournoi 40k du 13/10
» FËADOLL- Pre-order Coco 30 Novembre 2018 au 4 Janvier 2019
» FËADOLL- Pre-order Coco 30 Novembre 2018 au 4 Janvier 2019

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
tourdebeneasbl.net :: Jeux :: Salle des banquets-
Sauter vers: