AccueilAccueil    FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Qu'est ce que l'hérésie d'horus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pierro
Président
avatar

Nombre de messages : 3082
Age : 32
Localisation : Ath
armée(s) jouée(s) : orques et gobs,empire,nains,tau,marines, marines chaos, gardes impériales, elfes sylvains
Nom du club : Tour débène
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Qu'est ce que l'hérésie d'horus   Dim 6 Nov - 16:05

L'Imperium est fondé durant la Grande Croisade par l'Empereur de l'Humanité. Son but est de réunifier l'humanité en une seule force et sous une seule autorité, la sienne. En effet, la race humaine est à cette époque dispersée dans toute la galaxie, depuis le XXe millénaire, et beaucoup de mondes ont perdu le contact les uns avec les autres.

Dans ce but, l'Empereur crée vingt généraux, les Primarques et confie à chacun d'entre eux une légion de Space Marines, les Astartes, ces derniers étant conçus à partir du patrimoine génétique de leurs Primarques respectifs. L'Empereur, les Primarques et les légions Astartes forment alors une hiérarchie de sur-hommes génétiquement modifiés et disposant de capacités hors du commun par rapport au reste de l'humanité. Cette force mène l'humanité à la conquête de la galaxie et vise à la protéger des créatures de cet univers hostile. En effet, l'humanité n'est pas la seule à vouloir coloniser l'univers pour le faire sien, de nombreuses autres espèces extraterrestres lui disputant cette domination ; certaines régnant déjà sur de vastes empires bien avant que l'humanité ne puisse ou n'ose s'aventurer hors de Terra. Pourtant, la plupart de ces races sont exterminées lors la Grande Croisade, à l'exception de certaines d'entre elles qui survivent jusqu'au 41e millénaire. On peut citer les Eldars, ou les Orks, ces derniers devenant de plus en plus nombreux et puissants de siècles en siècles. Mais une autre puissance, beaucoup plus hostile, menace l'expansion humaine.

Il existe en effet une dimension parallèle nommée le Warp. Cet univers étrange, où les lois classiques de la physique n'ont pas cours, est utilisé par les navigateurs de la flotte de l'Imperium pour parcourir en quelques jours plusieurs centaines d'années-lumières. C'est au sein de cette dimension que réside le véritable ennemi de l'humanité : le Chaos. Le Chaos n'est que l'incarnation des émotions les plus viles répandues au sein des espèces conscientes, comme la colère, la haine, la cupidité, la luxure, la traitrise, etc. Ces émotions primales alimentent le Warp et créent ainsi des entités conscientes, qui ne sont que les pires reflets des âmes mortelles, devenant ce que l'on appelle les puissances de la Ruine, les Seigneurs du Chaos. Jadis, l'une de ces puissances (Slaanesh) réduisit à néant l'Empire des Eldars, devenus hédonistes ; mais c'est vers l'humanité en pleine expansion que le regard du Chaos se tourne désormais.

Lorsque l'Empereur créé les Primarques, les puissances du Chaos parviennent à « déchirer » la réalité au cœur même du laboratoire ou ils grandissent, alors encore au stade fœtal dans leurs cuves de croissance. Les forces du Chaos parvient à faire « arracher » par le Warp ces cuves et les dispersent aux quatre coins de l'univers. Il s'agit de l'un des évènements les plus mystérieux et les plus secrets de l'Imperium, au sujet duquel bien des hypothèses et des spéculations circulent.

Toujours est-il que la Grande Croisade débute alors même que les Primarques sont perdus sur des mondes lointains, et qu'aucun des Astartes conçus à partir des gènes d'un des Primarques n'a son seigneur respectif à la tête de sa légion pour la diriger.

Cependant, les Primarques sont progressivement retrouvés les uns après les autres, au fur et à mesure que la croisade prend de l'ampleur. Chacun d'eux découvre alors, au contact de l'Empereur, sa véritable nature : dans les mondes sur lesquels ils ont échoué, les Primarques sont pratiquement tous devenus des chefs incontestés — Angron et Perturabo exceptés, parfois révérés avec une crainte quasi-religieuse due à leur capacités surhumaines, gage incontestable de leur héritage impérial. Une fois redécouverts par l'Empereur, les Primarques réalisent quelle est leur véritable destinée et prennent la tête de leurs légions Astartes respectives. Ils participent alors à la Grande Croisade et sont à l'origine de faits d'armes glorieux, offrant des victoires inestimables à l'Imperium.

C'est à cette époque que débute l'événement intitulé l'Hérésie d'Horus, dix ans après que le dernier Primarque, Alpharius, ait été découvert par Horus.

Horus est le tout premier primarque retrouvé par l'Empereur. C'est son fils préféré, et c'est également le plus doué d'entre eux. Lorsque l'Empereur décide de retourner sur Terra afin de consolider le pouvoir politique de l'Imperium et pour, enfermé dans son palais, se lancer dans des recherches mystérieuses, il confie la direction de la fin de la Grande Croisade à Horus, en le nommant « Maître de Guerre ». Ce titre confère à Horus une autorité égale à celle de l'Empereur sur l'ensemble des forces armées de l'Imperium, mais également sur toutes les ressources logistiques, les capacités industrielles et l'Administration de l'Imperium, qui soutiennent et accompagnent la Grande Croisade.

C'est à ce moment que les dieux du Chaos ourdissent un plan machiavélique afin de corrompre les enfants de l'Empereur, ainsi que l'Imperium dans son ensemble, en profitant d'une situation tendue au sein de l'empire ; Horus est en effet critiqué de toutes parts : par ses frères primarques, jaloux de l'honneur qui lui a été conféré, et par une administration impériale, l'Adeptus Terra, toute puissante et jalouse de ses prérogatives. Le Maître de Guerre se sent abandonné par son père et livré à lui-même à la tête du destin de l'humanité, alors que la fin de la Grande Croisade piétine.

En outre, de plus en plus de voix s'élèvent contre la Grande Croisade, aussi bien au sein de l'Impérium — où son caractère intransigeant et brutal commence à être remis en question — qu'au sein de mondes ralliés lors de la Grande Croisade. En effet, ceux-ci ont de plus en plus de mal à accepter l'Imperium comme une force libératrice et le voient de plus en plus comme un régime d'occupation. Même au sein des Astartes, certains s'interrogent sur leur avenir, une fois la Grande Croisade achevée : que vont donc devenir les plus puissants guerriers jamais créés par l'homme dans une galaxie bientôt pacifiée ? Bien évidemment, l'humanité aura toujours besoin de soldats pour maintenir l'ordre en son sein, mais aura-elle encore l'utilité de guerriers aux capacités sur-humaines, maintenant que les pires espèces extra-terrestres sont en voie d'extermination ?

De fait, de nombreux Astartes acceptent mal la possibilité d'être un jour mis à la retraite, alors que c'est par leur sang versé que fut bâti l'Imperium. Ils commencent alors à comploter en secret contre lui. Des loges guerrières secrètes commencent à s'établir au sein des légions, réunissant les Spaces Marines les plus ambitieux, ou les plus rétifs vis-à-vis de la discipline impériale. Beaucoup commencent à considérer qu'ils sont « au-dessus » de l'humanité et non à son service, et que c'est à elle de se mettre à genoux devant eux et non l'inverse. Pendant cette période, le primarque Lorgar des Word Bearers, fervent religieux, est désavoué publiquement par l'Empereur alors qu'il voulait le diviniser. Lorgar prête alors serment aux Dieux du Chaos, qu'il considère comme des vrais dieux.

C'est dans ce contexte de plus en plus périlleux qu'est initiée l'Hérésie qui ébranlera à jamais l'humanité. Sur la lune de Davin, les partisans du Chaos tendent un piège à Horus et le blessent avec une épée volée sur une planète Xéno par le chapelain Erebus des Word Bearers. Cette arme, probablement modifiée par les puissances du Warp, est celle appelée la « Tueuse de Primarques » ou « L’Anathème ». Sous l'impulsion d'Erebus, le Maître de Guerre est soigné au sein de la Loge du Serpent, une organisation secrète Chaotique. Erebus l'emmène dans le temps, via le Warp, et lui fait entrevoir un passé et un avenir qu'Horus ne peut supporter. Malgré les avertissements transmis à travers le Warp par son frère Magnus le Rouge, Horus finit par succomber aux arguments du Chaos et se rallie à sa bannière.

Petit à petit, les forces du Chaos influencent sournoisement une grande partie de l'Imperium, pervertissant ses troupes ainsi que ses alliés, tel l'Adeptus Mechanicus de Mars dont la moitié de l'effectif est en fin de compte corrompue. Pourtant, parmi la masse des pervertis, nombreux sont ceux à n'avoir pas conscience d'être influencé par le Chaos, et beaucoup pensent que leurs intentions sont louables.

Le tournant des évènements a lieu sur le système planétaire d'Istvaan ; le commandeur de la planète Istvaan III déclare soudainement l'indépendance de son système. Informé, l'Empereur décide d'envoyer là-bas Horus, afin de « pacifier » la région. C'est pour le coup une situation quasi-unique : quatre légions de Space Marines sont envoyées vers Istvaan III, dans le seul but de s'occuper du problème. Il s'agit des Son of Horus, des World Eaters, des Emperor's Children et de la Death Guard. Mais ce que l'Empereur ignore, c'est que ces quatre légions sont en réalité déjà passées sous l'influence du Chaos. Leurs primarques renégats profitent alors de la situation pour réaliser une purge du reliquat des hommes restés encore fidèles à l'Empereur toujours présents dans leurs rangs. Ils n'envoient vers Istvaan III que cette fraction de leurs troupes et, dès leur arrivée, Horus les fait bombarder puis exterminer.

Le capitaine Nathaniel Garro (le capitaine de la 7e compagnie de la Death Guard), l'un des rares survivants de la trahison d'Horus, réussit à s'enfuir à bord du vaisseau Eisenstein, en orbite au-dessus d'Istvaan III, et cours prévenir l'Empereur de la trahison du Maître de Guerre. Cette terrible nouvelle ébranle profondément l'Empereur, choqué par l'ampleur de la rébellion et par la trahison de son fils favori. En représailles, il envoie sept de ses légions toujours fidèles combattre Horus et son armée. Cette force se dirige vers Istvaan V, la planète ou s'est retranché le renégat. Au même moment, certains secteurs de l'Imperium, profitant de l'agitation régnant au sein de l'empire, déclarent eux aussi leur sécession ou bien se rallient ouvertement au Chaos.

Sur Istvaan V, les Space Marines loyalistes envoyés combattre Horus subissent une âpre défaite : peu habitués à combattre d'autres Space Marines, ils sont presque totalement anéantis lorsque quatre des sept légions envoyées par l'Empereur — les Word Bearers, les Iron Warriors, l'Alpha Legion et les Night Lords — trahissent à leur tour l'Imperium. Les Salamanders, la Raven Guard et les Iron Hands, restés loyaux, se font massacrer par la coalition à la solde du Chaos. Les Thousand Sons rejoignent alors les forces d'Horus, après que Magnus eut averti l'Empereur via le Warp, réduisant par là à néant des années de recherche de son père autour de l'appropriation de l'ancienne toile spectrale eldar. À la suite de la bataille, et sur la totalité de la flotte loyaliste partie combattre Horus, seule une poignée d'hommes parviennent à survivre et à retourner sains et saufs sur Terra. Ils réussissent cependant à rapporter avec eux suffisamment d'implants génétiques pour que les légions Space Marines puissent être quand même reconstituées un jour.

En tout et pour tout, Horus contrôle maintenant neuf légions de Space Marines, soit le tiers de la flotte impériale. De plus, en profitant de son titre de Maître de Guerre, il a astucieusement réparti le reste des légions loyalistes de la manière la plus avantageuse pour lui, afin qu'elles ne le gênent pas lors de sa rébellion. Par exemple, les Ultramarines sont affectés à l'autre bout de la galaxie, loin de Terra.

Alors que la guerre fait rage un peu partout dans l'Imperium, des préparatifs sont engagés pour transformer Terra en un camp retranché, ceux-ci étant supervisés par l'Empereur lui-même. En effet, ce dernier est persuadé que les renégats viendront tôt ou tard faire le siège de la planète-mère de l'Imperium. À ses côtés se trouvent Rogal Dorn, le primarque des Imperial Fists et Sanguinius, le primarque des Blood Angels. De plus, Jaghataï Khan, le primarque des White Scars, prépare ses troupes à l'affrontement.

Les forces rebelles finissent par converger vers Terra, et arrivent bientôt en vue du palais de l'Empereur. Dès le début des hostilités, une partie des défenseurs du palais passe soudainement au côté des forces du Chaos. La bataille fait rage, mais au fur et à mesure que les combats se déroulent, les troupes loyalistes sentent confusément que la défaite est proche, d'autant que des unités de Titans du Chaos se déploient sur le champ de bataille, et que des démons majeurs du Chaos affluent en masse au combat. Les défenseurs sont terrifiés de voir que, parmi leurs adversaires, il y ait tant de leurs anciens alliés, maintenant totalement corrompus par le Chaos qui a envahi leurs âmes comme leurs corps.

Le Primarque renégat Angron s'avance alors, et somme les troupes loyalistes de se rendre, en leur affirmant que l'Empereur est trop faible et que le Chaos ne peut être vaincu. À ces mots, beaucoup de défenseurs sentent faillir leur détermination. C'est à cet instant que le Primarque Sanguinius fait son entrée, juste à temps, à la tête de ses troupes. Les deux Primarques, anciennement frères mais dorénavant ennemis, se toisent du regard dans une joute silencieuse. Finalement, Angron fait demi-tour et, rejoignant son camp, déclare aux siens que personne ne se rendra.

Les combats reprennent alors de plus belle, sous la surveillance d'Horus, qui assiste à la scène du haut de sa barge de bataille juchée en altitude, qui lui fait office d'observatoire privilégié. Il sait qu'il faut que l'assaut finisse au plus vite, avant que les renforts loyalistes ne puissent arriver et rendre sa victoire incertaine. Les combats se poursuivent alors pendant des jours et des jours sans discontinuer. Les troupes du Chaos avancent pas à pas, de manière irrésistible, mais au prix de lourdes pertes dans leur camp, comme dans celui des défenseurs.

Les combats font maintenant rage dans le palais, les défenseurs luttent pied à pied contre les forces renégates alliées au Chaos. Preuve de l'intensité des combats, Sanguinius se voit contraint de défendre à lui seul une des portes du palais contre un Buveur de sang. Le Primarque, épuisé par des jours de conflits ininterrompus, manque de peu de perdre le combat, mais réussi finalement à repousser la créature démoniaque, refermant alors le dernier passage vers l'intérieur du palais.

Le Primarque Rogal Dorn est alors téléporté avec ses troupes dans le Palais de l'Empereur pour aider à l'ultime défense. Sa barge personnelle est envoyée pour aller chercher le Primarque des White Scars, Jaghataï Khan, mais elle est abattue avant d'arriver à destination par les forces du Chaos. Dans un ultime acte de défi, le capitaine du vaisseau fait s'écraser l'imposante barge de bataille en plein milieu des armées ennemies. L'explosion des réacteurs à plasma du vaisseau génère un cratère de 300 kilomètres de diamètre, pulvérisant toute forme de vie dans cette zone… Cependant, malgré ce sacrifice glorieux et désespéré, Horus est sur le point de triompher…

_________________
" Si tes fier d'être un bourrin tape dans tes mains "
" Si tes fier d'être un bourrin tape dans tes mains "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Qu'est ce que l'hérésie d'horus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bandes dessinées, faites découvrir vos séries...
» HISTOIRE DES TITANS pour y voir clair
» Les 3 légions manquantes, le trone d'or et animosité entre dieux.
» Figurines Primarques
» L’Œil d’Horus R Réjane et les païennes de Stendhal Masterson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
tourdebeneasbl.net :: Jeux :: Warhammer 30k /The Horus Heresy-
Sauter vers: